Parisian Gentleman


guidepg.com

Le Guide PG des Maisons de Qualité

Les fondamentaux de l’élégance masculine : Les proportions et les types de morphologie

by Hugo Jacomet


Tiré des travaux d’Alan Flusser, auteur de Dressing the Man

MAITRISER LES PROPORTIONS : LES HOMMES PETITS ET FORTS

Tout d’abord, il va de soi que des vêtements correctement coupés aideront les hommes de petite taille à paraître plus grands et les hommes forts à paraître plus fins. Quand les lignes « nord-sud » d’un costume commencent à prendre le dessus sur les lignes « est-ouest », elles allongent et affinent les physiques corpulents. Pour allonger une silhouette trop forte, il est indispensable de détourner l’oeil de la taille et de l’attirer au nord vers les épaules et au sud en dessous des genoux.

Qu’il soient grands ou petits, les hommes à forte corpulence, tout comme les hommes maigres d’ailleurs, devraient toujours s’habiller de manière assez ample. Ainsi leurs vestes devraient être coupées de manière « droite » ou très (mais alors très) légèrement ajustées, de façon à ce que celles-ci tombent de manière droite depuis les épaules. En effet, les vestes ajustées révèlent beaucoup plus qu’elles ne pardonnent.

En général, les hommes petits sont, physiologiquement parlant, petits car leurs jambes sont proportionnellement plus courtes que leur torse. Ainsi pour qu’une veste soit avantageuse pour un homme de petite taille en créant une illusion de hauteur, elle doit faire en sorte que la ligne de la jambe apparaisse plus longue qu’elle ne l’est en réalité. Pour y parvenir, il est important que la veste soit assez courte, ce qui est très épineux car elle doit malgré tout couvrir le fessier. Cet équilibre complexe est cependant fondamental : si la veste est trop courte elle « coupera » la silhouette en deux et si elle est trop longue, elle réduira la longueur des jambes.

Ensuite, le torse pourra également être allongé visuellement en élevant légèrement la ligne des épaules. L’équation est donc assez simple : des épaules légèrement plus hautes = un torse allongé = une ligne de jambes plus longue. Attention à ne surtout pas exagérer le padding des épaules car des épaules trop structurées « trahiront » votre effort à paraître plus grand que vous ne l’êtes. Sur ce sujet comme sur tous les autres, la discrétion reste de rigueur.

La veste droite à deux boutons avec un V moyen qui descend jusqu’à la taille convient mieux à l’homme petit que le V moins ouvert de la veste à trois boutons.

L’homme corpulent devrait éviter les revers de veste trop étroits, actuellement très à la mode chez les créateurs pour physiques anorexiques. Les revers à cran (notched lapels ndt) ne sont pas prohibés pour les hommes petits mais seulement s’ils sont placés le plus haut possible sur la poitrine afin de créer une ligne du revers la plus longue possible. Les revers en pointe (peaked lapels ndt) sont en revanche très conseillés car leur extrémité en pointe accentuent plus la verticalité que leurs homologues à crans.

Les manches de la veste devront toujours laisser apparaître un peu plus d’un centimètre du poignet de la chemise : ce « détail », plus important qu’il n’y parait, équilibre la manche et raccourcit visuellement la longueur de la veste. La manche de la veste devra atteindre les environs de l’os du poignet de façon à ce qu’aucun tissu ne vienne surcharger la main et ne rajoute de l’épaisseur.

Les lignes obliques minimisent l’embonpoint. Prenez l’exemple du costume croisé : qu’importe l’épaisseur  rajoutée par les deux couches de tissu superposées au milieu du corps, l’effet amincissant de ses revers asymétriques vient largement compenser ce problème. Les revers en diagonale du costume croisé détournent le regard du centre du torse et ses pointes aux extrémités ont également pour effet d’étirer l’image globale. En outre, le classique costume 6 sur 2 (« six on two ») créée une sorte de V additionnel vers le bas de la veste qui aide à sculpter le torse et à amincir la taille.

En ce qui concerne les finitions, la règle est simple : le moins est le mieux (« less is more » ndt). Tous les rabats épaississent la silhouette et raccourcissent les lignes. Les poches sans rabat passepoilées sont donc les meilleurs choix pour les hommes avec de l’embonpoint. Car même si les poches à rabat inclinées sont intéressantes pour la ligne, elles ajoutent une épaisseur de tissu non souhaitable.

Tout comme le devant, l’arrière de la veste devra idéalement tomber de manière « droite » depuis les épaules en épousant le moins possible la taille. Vue de coté, une veste sans fente pourra être avantageuse pour un homme corpulent en lui affinant la ligne. Cependant, vue de derrière, une veste sans fente sera tout sauf avantageuse pour un fessier volumineux, surtout si elle bien ajustée. Quand elles sont coupés pour ne pas trop s’ouvrir, les fentes latérales sont le meilleur choix car elles attirent l’oeil vers les cotés de la veste, suggérant une ligne des jambes plus longue et une impression générale de hauteur.

En ce qui concerne le pantalon,  l’homme de petite taille qui aspire à paraître plus grand qu’il ne l’est, devrait toujours le porter à la taille naturelle, jamais en dessous. Porter le pantalon sous le nombril est l’erreur la plus contre-productive et la plus fréquemment commise par les hommes présentant cette morphologie. Il en résulte souvent un raccourcissement visuel de la ligne du pantalon, une ouverture forcée des pinces et, au global, la destruction du potentiel de fluidité verticale du costume.

Un homme avec un ventre proéminent a besoin d’un pantalon « plein » (full trousers ndt) qui tombe directement depuis la ceinture (comme sur l’illustration ci-dessous).


Porté à la taille naturelle (et pas plus bas), le pantalon participe également à adoucir la transition entre le bas de la veste et lui-même. L’un des principes fondamentaux est d’éviter à tout prix de couper la silhouette en deux parties. Suivant la même logique, un homme possédant de petites jambes devrait porter uniquement des pantalons à pattes de serrage ou avec des bretelles, afin d’éviter à tout prix la ceinture dont l’horizontalité interrompt la ligne verticale du costume.

Les pantalons à pinces sont profitables aux hommes ayant du ventre, car ils « tombent » directement depuis la ceinture. Si elles sont bien réalisées, les pinces permettent de « cacher » un peu d’estomac. Les pinces inversées (qui font face aux poches) sont encore plus avantageuses pour ce type de morphologie car elles auront tendance à moins s’ouvrir que les pinces normales (qui font face à la braguette).

Les règles conventionnelles ont tendance à proscrire les revers en bas des pantalons pour les hommes de petite taille, à cause de leur horizontalité qui raccourcit les jambes. Cependant ceux-ci peuvent, dans le cas de pantalons à pinces, permettre, grâce à leur poids, un « tombé » plus net et un meilleur ancrage du pantalon sur les chaussures. Les revers permettent également de réaliser une meilleure transition entre un bas de pantalon normal et des chaussures très massives, ce qui est particulièrement important pour les hommes très forts ayant besoin de chaussures très larges pour supporter leur poids. La largeur d’un revers de pantalon pour un homme de petite taille devrait être d’environ 4 centimètres. Si les pantalons sans revers sont cependant préférés, ceux ci devraient « casser » très légèrement sur la chaussure avec une légère inclinaison vers le talon.

En termes de motifs, et pour éviter l’impression d’épaisseur, les choix devront s’orienter vers l’uni et les rayures verticales. Les couleurs devront quant à elles rester dans un registre assez sombre car les couleurs claires ont pour effet instantané de faire paraître l’homme fort encore plus corpulent. Là encore, le but est d’étirer la silhouette au maximum, de mettre l’accent sur les longues lignes continues et d’éviter tout contraste entre les deux parties du corps. Ainsi, si vous deviez retenir une seule règle de ces quelques lignes, retenez celle-ci : les physiques petits et forts devraient éviter les dépareillés et toujours choisir des costumes complets. Une seule couleur des épaules aux pieds est la règle d’or.

Le prochain article de cette série sera consacré aux hommes petits et fins.

Cheers, HUGO


8 commentaires

Wolfgang — 27 décembre 2009 17:54

Bonjour Hugo,

Déjà merci pour ce cours de morphologie, on comprend bien mieux les options d’un costume en vous lisant.

Comme pas mal de gens de « la nouvelle génération », je suis dans la catégorie très très grand, très très maigre (1m96, 71kg). J’ai réussi a me trouver des boutiques pour des vêtements casual qui me mettent en valeur, mais je serai très avide de vos conseils en matière de costumes.

Pour l’instant, je mise sur des costumes sans marque connue mais sur mesure, ce qui me permet de garder un budget léger. Je prends du 2 boutons, afin d’éviter l’effet « blouse » que peut avoir le 3 boutons. De même, je choisis des poches passepoilées a revers, parallèles a la lignes des épaules, afin de gagner en carrure.
Cependant, je suis un adepte des pantalon légèrement « slim fit », portés 1cm en dessous de la taille naturelle, ainsi que des cintrages marqués, afin d’éviter le coté rideau qui pendouille qui accompagne souvent les costumes trop amples sur des personnes minces.

Pensez vous que c’est cohérent ? Aura-t-on droit a un article spécial grand mince ?

Un (très) grand merci ;)

hugoparis — 27 décembre 2009 18:05

Cher W,
certains de vos choix actuels me semblent tout à fait pertinents. Un (grand) article sera consacré au sujet dans un (petit) moment. HUGO

Marc — 29 décembre 2009 18:42

Bonjour Hugo,

vos conseils sont, comme toujours, fort intéressants.
Etant de petite taille mais d’allure plutôt sportive (1m60, 58kgs), je retrouve dans votre texte un ensemble de détails que j’avais en quelques années grappillés ça et là.
Cet article peut se comprendre pour les personnes de petite taille mais pas forcément rondes, n’est-ce-pas?
Habituellement, on associe souvent petit+rond et il est donc difficile de trouver des informations me concernant.

J’aurais deux petites questions :
- si les peaked lapels sont fortement conseillés aujourd’hui, ne peut-on craindre qu’ils ne s’apparentent plutôt à une tendance du moment qu’à un style?
Je n’ai pas une culture suffisante de ce côté-là ni donc suffisamment de recul, mais les peaked lapels ont-ils été aussi utilisés (hors tuxedo) dans le passé qu’aujourd’hui? Et le seront-ils demain?

- Peut-on ajouter dans les conseils qu’il est préférable pour les personnes de petite taille de choisir des pantalons dont la longueur entrejambe->ceinture soit la plus courte possible (dans la limite du confortable)?

Merci :)

Wolfgang — 30 décembre 2009 22:26

A mon sens les peaked lapels, qui reviennent a la mode aujourd’hui, ne sont pas qu’une tendance, voir même étaient encore plus porté avant que de nos jours. La gravure que je viens de recevoir comme carte de voeux ( http://twitpic.com/vx80f ), les costumes d’époque du début du siècle dans les films confirment plutôt ce point, même si je ne suis pas un historien sartorial.

Et à mon sens la seconde affirmation semble tenir debout. Et en parlant de tenir debout, il va sans dire, mais je pense que le lectorat du blog est au courant, que les choix des chaussures pour les gens de petite taille est primordial sur l’effet qu’un costume aura sur eux.

Marc — 31 décembre 2009 17:43

Merci d’avoir pris le temps pour ces précisions, Wolfgang.

hugoparis — 31 décembre 2009 19:59

Marc,
les peak lapels ne sont pas plus fortement conseillés aujourd’hui qu’hier. C’est l’un des deux types de lapels – l’autre étant le « notch », donc le cran – utilisés sur 99% des costumes classiques. Obligatoires sur un costume croisé, ils reviennent cependant aussi en force sur les costumes droits.

Oui une bonne partie des conseils valables pour les hommes petits et forts s’appliquent également aux hommes petits et fins. En revanche, le choix potentiel en termes de tissus et surtout de couleurs et de motifs est beaucoup plus important. Un article spécifique leur sera consacré dans cette série.

Quant à votre remarque sur les pantalons, elle tombe effectivement sous le sens (toujours dans l’objectif d’allonger la ligne des jambes). HUGO

Romain — 28 septembre 2010 18:26

Bonjour. Ce site est décidément très complet et fourmille de conseils judicieux (encore que les termes employés parfois me soient totalement étrangers, en effet j’ignore à peu près tout de l’art sartorial), mais je n’ai pas trouvé de catégorie dans laquelle je me retrouve, même si celle-ci semble être celle qui s’en rapproche le plus. Je vais prochainement me faire faire une veste par une amie, et j’aimerais savoir quelle coupe, quels détails, etc me mettraient le plus en valeur, sachant que:
-Je mesure 1m68 pour 70kgs mais suis plutôt du genre costaud, musculation oblige
-j’ai les épaules légèrement tombantes
-j’ai le cou long et épais
-je me tiens légèrement cambré.
Je me doute que vous avez bien d’autres choses à faire que de répondre aux demandes de conseils personnalisés, mais ce site que j’ai découvert par hasard me semblait tout indiqué pour demander des conseils en la matière.
Cordialement, Romain

hugoparis — 28 septembre 2010 18:30

J’essaierai de prendre le temps de vous répondre la semaine prochaine. Ceci étant, si votre amie est une professionnelle, elle devrait pouvoir également vous conseiller. HUGO

Articles associés

Les recommandations de PG : La sélection de costumes en prêt-à-porter 2014

Gentlemen, nous avons la joie de publier aujourd’hui la sélection Parisian Gentleman des costumes en prêt-à-porter 2014. Cette sélection 2014 couvre 39 maisons et est le fruit d’un travail très important réalisé par notre équipe depuis plusieurs mois avec le concours, inédit et déterminant, de contributeurs en France et à l’étranger. Nous espérons ainsi inaugurer [...]

Lire – ‘Les recommandations de PG : La sélection de costumes en prêt-à-porter 2014’
STUARTOK

Le nouveau PG est (presque) arrivé

  Gentlemen, comme vous le savez sans doute, nous travaillons depuis plusieurs mois à notre nouvelle plate-forme (la V3) afin de faire entrer PG dans une nouvelle phase de son développement et de vous offrir encore plus d’ergonomie, de facilité de navigation et de confort de lecture. L’un des objectifs majeurs de cette refonte était [...]

Lire – ‘Le nouveau PG est (presque) arrivé’
© Rose Callahan 4

Sartorial Men 2.0 by BroomBros Paris

Gentlemen, nos amis de Boombros, une agence de design et d’animation graphique, ont récemment publié une petite série de dessins intitulés Sartorial Men 2.0, dans laquelle j’ai eu la surprise de me retrouver, en compagnie de quelques bons camarades comme James Sherwood et Simon Crompton. Le style est résolument orienté « super-héros » (c’est maman qui va être contente) [...]

Lire – ‘Sartorial Men 2.0 by BroomBros Paris’
FASHION_BLOG_FINAL_kevin_wang_low_res