Parisian Gentleman


guidepg.com

Le Guide PG des Maisons de Qualité

L’homme serait-il finalement une femme comme les autres ?

by Hugo Jacomet


Gentlemen,

pour ceux qui en douteraient encore, il est intéressant de noter que les grands média traditionnels commencent, tout doucement, à s’intéresser à notre sujet de prédilection même si, la plupart du temps, les hommes soucieux de leur élégance sont encore décrits comme des exceptions ou – pour citer une émission diffusée hier soir sur France 5 – « des hommes commençant à accepter leur part de féminité ». Cette dernière phrase nous montre de manière éclatante que certains stéréotypes ont la vie dure (notamment celui de l’homme traditionnel, qui, par essence, devrait moins prendre soin de sa personne que les femmes) et que la perception de l’élégance masculine reste encore extrêmement caricaturale.

L’émission en question, intitulée « Etats de Santé » (animée par Elisabeth Martichoux et diffusée hier soir sur France 5), était en réalité consacrée au problème des habitudes alimentaires et, plus particulièrement, à ses deux extrêmes : l’anorexie et l’obésité.

Vu le thème de l’émission,  je ne m’attendais évidemment pas à ce que dans ce type de reportage « choc », une grande partie soit consacrée à un trentenaire plutôt élégant qui était quasiment décrit comme une bête curieuse au simple motif qu’il prenait soin de sa ligne, de sa nourriture et de son apparence vestimentaire…

L’individu en question, au demeurant assez classiquement vêtu d’un costume PAP à la coupe tout juste correcte, affirmait qu’il ne servait à rien de posséder un costume très bien coupé si l’on ne prenait pas soin de son corps… Et la journaliste de conclure qu’aujourd’hui les statistiques montraient que désormais un homme sur deux affirmait vouloir prendre soin de son apparence et de son élégance… Mais bien évidemment les motifs censés expliquer cette tendance de fond étaient en grande partie des motifs « utilitaristes » : recherche d’emploi, charisme professionnel, évolution de carrière etc…

Comme si les hommes devaient encore et toujours justifier leur recherche d’élégance et d’excellence personnelles par des motivations quasi exclusivement liées à la réussite sociale et à la carrière professionnelle…

Comme si nous n’avions pas le droit de vouloir être élégant simplement pour le plaisir de nous sentir beaux ou, à tout le moins, au meilleur de nous-mêmes.

Et si le portrait qui était fait de ce jeune homme, je le répète tout juste correctement vêtu, faisait de lui un individu quelque peu en dehors de la « norme » (traduisez un homme qui faisait simplement l’effort de ne pas prendre la chemise rangée sur le dessus de la pile et qui faisait un – tout – petit effort pour coordonner ses vêtements), je n’ose même pas imaginer comment nous, les lecteurs de PG, de The Rake ou de Dandy serions décrits dans une émission grand public !

Force est donc de constater que malgré les statistiques qui parlent d’elles-mêmes, les stéréotypes restent très ancrés et que l’élégance est encore regardée comme une activité superflue, artificielle et donc, si l’on va au bout du raisonnement, exclusivement féminine (ce qui nous montre, au passage, que cet autre stéréotype a lui aussi la vie dure, alors que le thème de la parité « hommes-femmes » dans le monde professionnel ou politique est largement débattu depuis de longues années…).

Ces démonstrations caricaturales confirment donc bien que nous vivons, plus que jamais, dans un monde de « prêt-à-penser »…

Cheers, HUGO


Cet article est également disponible en : Anglais

14 commentaires

scavini — 19 août 2011 21:47

Tout à fait!

junior la castagne — 20 août 2011 00:25

Ces hommes là (nous) seraient sans nul doute décrit comme des bêtes de foires à grand renfort d’expressions et de termes galvaudées tels que « dandy » et autre « bespoke » ou « sur mesure ».

Alex — 20 août 2011 12:00

Vous auriez un lien pour voir le reportage en question? Merci!

Le Paradigme de l'Elegance — 20 août 2011 17:58

Bonjour,

Assurément, de telles émissions nous auraient classés comme ‘suivant la mode’. Quelle insulte !
@Junior la castagne : tout à fait d’accord avec vous.

PS : la jolie jeune femme en photo est Cintia Dicker, une mannequin brésilienne.

Willy — 20 août 2011 23:03

L’élégant ne serait-il pas finalement plus contestataire que les autres dans ces sociétés qui pronent le « conformisme » sous toutes ses formes?
Est-ce mal de prendre soin de soi? (puisqu’on ne critique pas les gens qui s’habillent mal)

Bastien ma — 20 août 2011 23:30

Bonjour.
Je n’ai que treize ans, mais suis Pg depuis quelques mois déjà. C’est mon premier commentaires ici. Mes connaissances dans le milieu de Bespoke sont encore minces en comparaison des véritables professionnels de cet art si complexe. Je vous fais grâce ici de la fastidieuse énumération de mes différentes et nombreuses passions, en résumé, je me passionne pour tout ce qui est ancien. Je ne possède pas encore de vêtements provenant de tailleurs ou d’artisans, à mon âge et avec les changements réguliers de mon corps, se serait gaspiller de l’argent. Je veille malgré à être aux antipodes de la mode actuelle concernant les jeunes personnes: je porte des chemises, des pantalons à pinces, tente d’harmoniser les couleurs…
Il est aisé de se rendre compte que toute personne montrant une quelconque différence, sans arriver à son extrême qu’est l’anticonformisme, n’a pas sa place dans la société. L’on vous regarde « de travers ». Il n’est pas rare de voir, surtout dans les grandes villes, deux personnes à la suite vêtu de la même mise. Elles (ou ils) ont vu la dernière tenue « fashion » dans le magazine qui vient de paraître.
Qu’est-ce que cela!
L’on conditionne le peuple, tel l’inquisition au 14 ème siècle.
Cela ne choque personne de plus! Les gens suivent bêtement ces principes commerciaux édictés par des études marketing. Ils ne se rendent pas compte qu’ils se ressemblent tous, sans exception. J’ai récemment remarqué dans une ville connue sur un boulevard que tout les passants portaient les même paires de lunettes.
Voici pour ce modeste témoignage qui vient corroborer l’article de notre cher Hugo.
Bien à vous,
Bastien.

Maedhros — 21 août 2011 10:16

N’oublions pas que tout le monde ne peut pas se permettre de s’habiller avec des habits de grande qualité. De plus, la mode a toujours été et sera toujours en mon humble avis. Elle a son utilité; elle permet à ceux qui le veulent de s’habiller comme l’on imagine pour eux qu’ils devraient l’être. En ce sens suivre la mode est une sorte de tentative d’intégration. Peut-on les en blâmer ?
Ne jetons pas la pierre à ceux ne partageant pas nos idéaux esthétiques, et tentons d’être tolérant ! Regardons-les d’un air paternel et faisons des efforts afin que notre point de vue soit adopté par le plus de personne !
En somme, faisons partager notre passion sans plonger dans un extrémisme qui condamne ceux qui ne pensent pas comme nous !

Bastien ma — 21 août 2011 14:35

Je suis entièrement d’accord avec vous. Et cela soulève une autre question intéressante: en admettant que notre idée d’élégance se répande, cela deviendrait une nouvelle mode, et l’effet inverse se produirait. Il ne faut donc pas parler « d’anti-mode », mais de qualité de mode. Sachant que la plupart des critères de comparaison sont ceux des mouvements passés.
S’intégrer dans la société grâce au style vestimentaire en vogue n’est pas, de mon point de vue, la meilleure manière d’y arriver. L’on « s’efface » dans notre mise. La tenue permet d’être un miroir visible de notre personnalité.
Il faut, le plus et le plus longtemps possible, vivre, comme dans tout ce qui nous entoure, dans un respect mutuel…qui est l’une des qualité des gentlemans que nous tentons tous d’être.
Ce sujet à ouvert un débat des plus passionnant, c’est pourquoi j’y est laissé mon point de vue, et chaque commentaire permettra de faire progresser cette grande question.
Cordialement,
Bastien

Errathorn — 22 août 2011 05:42

@Bastien: Très beau commentaire. Je partage la façon de penser, et certaines expériences de ce types. Un phénomène que je trouve d’autant plus frappant chez les « fashions » est l’adulation quasi maladive des « marques ». Non pas que j’ai une dent contre celles-ci, certaines marques font d’excellents vêtements sans pour autant être « élitiste », mais de là à ne jurer que par la dernière collection d’une telle ou d’une autre et mépriser tout autre style vestimentaire et/ou personne…
@Maedhros: Ce qui me permet d’enchainer. Je veux bien être tolérant, mais quand les médias alimentent une façon d’être, mettant l’exergue sur un aspect très réducteur de l’élégance, de l’estime de soi et du soin au masculin, je suis désolé mais une réaction comme celle de notre gentleman auteur n’est que compréhensible. Au lieu de donner des éléments en faveur de l’ouverture d’esprit populaire, ce reportage fait de cet homme plus soigneux que la « norme » un fanatique du cosmétique et de la mode?…
L’initiative aurait pu être louable, c’est un sujet plutôt vaste et il y a pas mal à dire, mais la finalité semble décevante…
Toutefois merci à l’auteur pour cette article, un effort à saluer qui mérite amplement un tonnerre d’applaudissements, et les hommages des lecteurs.

Digger — 22 août 2011 07:36

« il ne servait à rien de posséder un costume très bien coupé si l’on ne prenait pas soin de son corps… »

-> Au moins une chose est sûre, cet homme n’est pas lecteur de PG…

andrei — 22 août 2011 11:09

Nous vivons dans une société schizophrène. D’un côté, on pratique le culte de l’individualisme et du nombrilisme, d’un côté on défend à quiconque de sortir du rang !
Ma nièce, adolescente, s’est faite vertement conspuer et limite insulter par ses camarades de classe, pour être venue en cours vêtue d’une robe, plutôt que de l’uniforme standard de la collègiene (petit haut, jean très serré, ballerines ou tennis). Le pire, c’est que les mêmes « inquisitrices » passent leur temps à glapir les slogans à la mode, du genre « Personne n’a le droit de me critiquer »…

Chancun est libre de se vêtir selon ses goûts et ses moyens. Pas besoin d’acheter sa tenue de travail chez Cornelliani ou Cifonelli : un costume PAP à 350 €, bien coupé dans un tissu Super 100s et à la bonne taille, c’est largement suffisant ! Par contre, libre à ceux qui en ont les moyens, de se faire plaisir en dépensant des milliers d’euros pour un costume Bespoke. Ils font vivre des tailleurs d’élite et contribuent au maintien de la tradition sartoriale.

Terranova2208 — 25 août 2011 17:08

Une courte réaction à ce post intéressant: ne JAMAIS considérer comme vérité établie ce que dit une chaine de TV (qui a dit ne JAMAIS regarder la TV ?).
Nous resterons donc devant notre écran dans le caricatural, le populaire, le trivial (sans aucune condescendance de ma part).
La télévision doit gérer la masse qui malheureusement ne connait pas grand chose à l’élégance..et c’est dommage.

an gobán saor — 28 septembre 2011 21:50

Qui plus est , beaucoup de ces commentaires dans les médias ont l’air d’une homophobia tres profond. Voyons le dialogue qui dit que cette espece d’homme est ‘différent, étrange’ et que les autres se sent mal a l’aise a coté de lui.

@Andrei
Si vous voulez passer vos vacances en Sicilie, ou dans les régions de l’Angleterre ou meme en Irlande vous pourriez trouver un tailleur et une costume pour un millier, et non pas des milliers!

Andrei Caudray — 25 octobre 2011 09:04

Merci pour le bon tuyau {;-)

Articles associés

Les recommandations de PG : La sélection de costumes en prêt-à-porter 2014

Gentlemen, nous avons la joie de publier aujourd’hui la sélection Parisian Gentleman des costumes en prêt-à-porter 2014. Cette sélection 2014 couvre 39 maisons et est le fruit d’un travail très important réalisé par notre équipe depuis plusieurs mois avec le concours, inédit et déterminant, de contributeurs en France et à l’étranger. Nous espérons ainsi inaugurer [...]

Lire – ‘Les recommandations de PG : La sélection de costumes en prêt-à-porter 2014’
SUITS TITLE

Le nouveau PG est (presque) arrivé

  Gentlemen, comme vous le savez sans doute, nous travaillons depuis plusieurs mois à notre nouvelle plate-forme (la V3) afin de faire entrer PG dans une nouvelle phase de son développement et de vous offrir encore plus d’ergonomie, de facilité de navigation et de confort de lecture. L’un des objectifs majeurs de cette refonte était [...]

Lire – ‘Le nouveau PG est (presque) arrivé’
© Rose Callahan 4

Sartorial Men 2.0 by BroomBros Paris

Gentlemen, nos amis de Boombros, une agence de design et d’animation graphique, ont récemment publié une petite série de dessins intitulés Sartorial Men 2.0, dans laquelle j’ai eu la surprise de me retrouver, en compagnie de quelques bons camarades comme James Sherwood et Simon Crompton. Le style est résolument orienté « super-héros » (c’est maman qui va être contente) [...]

Lire – ‘Sartorial Men 2.0 by BroomBros Paris’
FASHION_BLOG_FINAL_kevin_wang_low_res