Parisian Gentleman


guidepg.com

Le Guide PG des Maisons de Qualité

Thom Sweeney : la nouvelle génération du Bespoke à Londres

by Hugo Jacomet

Gentlemen,

comme promis, voici une version plus complète – maison par maison et avec plus de photos – de notre reportage réalisé à Londres et qui a fait l’objet d’un article de fond dans le dernier numéro de Dandy Magazine sous le titre « l’escapade londonienne d’un Parisian Gentleman ».


Aujourd’hui, pour démarrer cette série de 5 articles, coup de projecteur sur la jeune maison Thom Sweeney, située dans Mayfair à quelques encablures du Row, à l’angle de Gilbert Street et de Weighhouse Street où je me suis rendu en compagnie de mon talentueux complice Andy Barnham, l’un des photographes fétiches de The Rake, pour découvrir cette maison qui fait de plus en plus parler d’elle…

Et là, premier choc pour un habitué, comme moi, des ambiances feutrées et un rien surannées des maisons de grande mesure : au moment où j’ai pénétré dans cette jeune maison, dont l’environnement communique immédiatement un mélange subtil entre savoir-faire traditionnel et stylisme beaucoup plus contemporain, l’endroit était littéralement bondé de jeunes, voire de très jeunes gens qui étaient en train d’écouter avec avidité et force stylos et calepins, une petite conférence donnée par l’un des coupeurs maison.


Il m’est donc immédiatement apparu une chose que j’ignorais totalement et qui venait battre en brèche une idée reçue largement répandue, selon laquelle le problème majeur de la pérennité de l’art tailleur résidait dans le peu d’intérêt que la jeune génération portait à ces métiers réputés d’un autre âge… car voir ces jeunes étudiants de 3ème année du London College of Fashion (qui, pour la petite histoire, préparent une petite collection dite « capsule » inspirée du travail de Thom Sweeney) à l’évidence passionnés par ce qu’ils étaient en train d’écouter et d’étudier, démontrait qu’à Londres au moins, tel n’était pas le cas… Cette « découverte » allait d’ailleurs grandement se confirmer dans mes visites suivantes chez Anderson & Sheppard et Huntsman où la moyenne d’âge des tailleurs, apiéceurs et autres culottiers s’est indiscutablement considérablement rajeunie.






J’ai eu ensuite le plaisir de discuter un long moment avec les maîtres des lieux : les tous jeunes et très sympathiques Thom Whiddett et Luke Sweeney, tous deux formés chez Timothy Everest et qui développent un discours très clair sur leur maison et leur « philosophie » : créer une audacieuse fusion entre un savoir-faire tailleur traditionnel et un « flair » (selon leurs propres mots) beaucoup plus moderne, voire, à certains égards, résolument tendance.


Pour ce faire, les deux jeunes hommes n’hésitent pas à faire bouger les lignes (dans tous les sens du terme) en collaborant pour la présentation de leurs collections avec de purs  stylistes comme Kim Jones et Matthew Williamson et en franchissant sans aucun complexe le Rubicon consistant à produire, chaque saison, un « look-book », chose tout à fait inenvisageable il y a encore peu dans le monde conservateur des tailleurs britanniques.



All photos above © Andy Barnham

Et même si, à titre personnel, je ne suis pas un grand amateur de ce type d’approche lié aux tendances de la « mode », je dois avouer avoir été plutôt séduit par la fraîcheur du discours (par ailleurs complètement assumé) et par les quelques pièces tailleurs que j’ai pu inspecter en détails durant cette visite. Il résulte de cette approche « hybride » des costumes de bonne facture, avec des lignes très ajustées, un travail d’épaule assez structuré et une recherche indéniable d’originalité discrète sur toutes les pièces sortant de cette maison en pleine ascension. Thom Sweeney propose en outre une offre « sur-mesure » plus abordable mais de bonne qualité qui attire une clientèle plus jeune et plus sensible à l’air du temps.




Une maison assez étonnante dont nous ne manquerons pas de suivre l’évolution et dont la visite aura été, au final, une bonne surprise… d’autant que les prix proposés sont plutôt bien placés : à partir de 900£ en « sur-mesure » (MTM) et à partir de 2000£ en Bespoke pour un costume deux pièces.

A suivre de très près donc…

Cheers, HUGO


Cet article est également disponible en : Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Anglais, Italien, Russe, Espagnol

7 commentaires

Dexter — 04 janvier 2012 18:18

Cher Hugo,
Cet article était extrêmement attendu et les photos sont à la hauteur de l’attente ! Ce premier costume choisi en accroche du sujet est simplement ..magnifique et laisse rêveur, surtout quand on songe au rapport prix/qualité . A l’image de ce que fait Timothy Everest, y a t il un twist caché dans ces costumes ( comme un revers de couleur rouge ou une signature sous le col etc ) ?
En revanche, je ne sais si mon navigateur en est responsable mais certaines photos semblent anamorphosées, disons étriquées/déformées dans le sens de la hauteur, cela est particulièrement visible sur la photo des créateurs de la marque .
Quant au fait que des jeunes s’intéressent à l’art du Bespoke, c’est plutôt rassurant car effectivement les derniers documentaires sur le Row montraient une certaine inquiétude des tailleurs de l’ancienne garde pour trouver et intéresser les  » jeunes » à leur métier . C’est plutôt satisfaisant de découvrir que c’est maintenant l’inverse .
Vivement votre prochain article !!!

hugoparis — 04 janvier 2012 18:27

Merci de ce commentaire. Oui cela doit venir de votre navigateur car les photos sont parfaites. Ceci étant, si l’un de nos lecteurs a aussi ce type de problème, merci de le faire savoir dans la partie « salon »…. Il y a une partie dédiée à la communication avec mes webmestres. Hugo

Andrei Caudray — 05 janvier 2012 09:05

Bonjour,

Merci pour ce beau reportage très informatif. Le style est cintré, d’une allure classique remise juste ce qu’il faut au goût d’aujourd’hui ; les couleurs sobres dominent, les épaules des vestes sont superbes : c’est tout à fait mon genre ! Je prévois de trainer souvent sur http://www.thomsweeney.co.uk/

Puisqu’on parle de sites internet, petit message perso pour Dexter : l’affichage déformé des photos est dû à un souci de navigateur. Assurez-vous qu’il est à jour.

Bien cordialement,

Andrei Caudray

Jerry — 05 janvier 2012 12:04

Comme toujours, je suis particulièrement surpris par l’écart de tarif entre Paris et les autres grandes villes d’Europe (Milan, Naples, Rome, Londres). Je vois bien que le niveau de finition délivré par Cifo, Arnys ou Smalto est supérieur à ce que l’on peut parfois trouver en Italie ou à Londres – mais n’y a t-il pas sur Paris un créneau pour une offre bespoke aux alentours de EUR 2 500 – 3000 ? J’imagine que la solution est de prendre l’Eurostar … Question subsidiaire: où trouve t-on Dandy magazine, j’ai l’impression de ne plus le voir en kiosque ?

Dexter — 05 janvier 2012 14:06

Merci Andrei, effectivement une lecture sur un autre ordinateur et sur mon téléphone a permis un affichage des photos normal !

hugoparis — 06 janvier 2012 16:38

Il y a peut-être un créneau, mais se lancer aujourd’hui dans la création d’une maison de Bespoke me semble très hasardeux ne serait-ce que pour trouver du personnel qualifié. Dandy est dispo dans les relais H et dans certains kiosques. Allez sur le site, vous aurez les infos. Sinon l’abonnement est une bonne solution à la fois en termes de dispo et de prix. Hugo

Laurent — 26 avril 2012 23:18

Bonjour,
Merci de m’avoir fait découvrir cette jeune maison, chez qui je franchis le pas du bespoke pour me faire faire mon premier dinner suit.
Pour la petite histoire ce sera un trois pièces dans un barathea bleu nuit,comme le « stock model » présenté dans l’article, avec un gilet ouvert en « fer à cheval » mais sensiblement plus bas (3 boutons seulement contre 4 habituellement).
Basted fitting (le premier) le 18 Aout, j’ai hâte!

Articles associés

Les recommandations de PG : La sélection de costumes en prêt-à-porter 2014

Gentlemen, nous avons la joie de publier aujourd’hui la sélection Parisian Gentleman des costumes en prêt-à-porter 2014. Cette sélection 2014 couvre 39 maisons et est le fruit d’un travail très important réalisé par notre équipe depuis plusieurs mois avec le concours, inédit et déterminant, de contributeurs en France et à l’étranger. Nous espérons ainsi inaugurer [...]

Lire – ‘Les recommandations de PG : La sélection de costumes en prêt-à-porter 2014’
STUARTOK

Le nouveau PG est (presque) arrivé

  Gentlemen, comme vous le savez sans doute, nous travaillons depuis plusieurs mois à notre nouvelle plate-forme (la V3) afin de faire entrer PG dans une nouvelle phase de son développement et de vous offrir encore plus d’ergonomie, de facilité de navigation et de confort de lecture. L’un des objectifs majeurs de cette refonte était [...]

Lire – ‘Le nouveau PG est (presque) arrivé’
© Rose Callahan 4

Francesco Smalto et la Grande Mesure : retour aux sources

Gentlemen, il y a quelques semaines j’ai eu la joie de recevoir un communiqué de presse de la maison Francesco Smalto, annonçant que l’entreprise avait décidé, exceptionnellement, de ne pas présenter de collection de prêt-à-porter pendant les collections parisiennes afin de se concentrer sur une collection de prototypes en Grande Mesure qui devrait voir le [...]

Lire – ‘Francesco Smalto et la Grande Mesure : retour aux sources’
couverture Smalto Collector II_ok - copie