Conseils aux hommes de grande taille

Hugo JACOMET

Conseils aux hommes de grande taille

Gentlemen,

nous reprenons aujourd’hui notre analyse des différents types de morphologies et des « règles » vestimentaires afférentes. Cet article consacré aux grands fondamentaux que les hommes de grande taille devraient connaître et utiliser à leur avantage, est largement inspiré du chapitre 5 de « The Suit », ouvrage dont nous avons déjà traduit, dans ces colonnes, plusieurs chapitres.

S’il existe un débat (notamment entre Flusser – auteur de « Dressing the Man »  et Antongiavanni – auteur de « The Suit ») sur la pertinence pour les hommes de petite taille et/ou de forte corpulence de porter des costumes croisés, tout le monde s’accorde en revanche sur le fait que le costume croisé sera TOUJOURS un excellent choix pour les hommes de grande taille car il aidera à « gommer », au moins en partie, leur aspect souvent dégingandé.

Les tissus lourds, comme les flanelles et les tweeds, ainsi que les motifs « fournis », comme le prince de galles ou les carreaux fenêtres, seront également de bons choix permettant aux grands échalas de gagner en stature et en structure.

En ce qui concerne les chemises, les motifs à carreaux constituent le meilleur choix tandis que pour les cravates, les rayures en biais devraient être préférées.

La poche poitrine d’un homme de grande taille devrait toujours abriter une pochette, de même que ses poignets de chemises devraient toujours être fermés par des boutons de manchette. Ses cravates devraient être larges et, si possible, maintenues par une pince tandis que ses cols de chemises devraient être, idéalement, fermés par une épingle (« pin-collar » ndt).

En revanche, les rayures devraient être soigneusement évitées pour les vestes et les chemises, particulièrement si elles sont fines et rapprochées. Même chose pour les noeuds papillons : ils ne constituent pas un bon choix pour les hommes grands, surtout sur les costumes et, plus précisément, en absence d’un gilet (seul cas où le noeud papillon pourra être éventuellement envisagé).

L’homme de grande taille ne devrait jamais porter de vêtements trop étriqués ou trop ajustés, car ceux-ci accentueraient l’impression de maigreur et de hauteur. Même remarque pour les épaules trop structurées, les revers de vestes trop fins et les vestes sans fentes ou celles qui ne lui recouvrent pas le fessier. En effet, rien ne contribue plus à « ruiner » l’élégance d’un homme de grande taille, qu’une veste trop courte.

Il devrait, en revanche, choisir des vestes avec un montage d’épaules qui élargisse très légèrement sa stature, en prenant bien soin de ne pas exagérer car il pourra très vite ressembler à un footballeur américain de la NFL.

Les crans de ses vestes devraient être positionnés légèrement en dessous de son col de chemise. Tout positionnement plus haut des crans donnera l’impression que sa veste est trop petite. Dans le même registre, les poches de ses vestes devraient être placées au même niveau que la boutonnière la plus basse, voire même légèrement au dessus de celle-ci afin de « compresser » la ligne verticale.

Ainsi, comme nous l’avons déjà dit, les vestes croisées sont un excellent choix pour les hommes de grande taille, car leur double rangée de boutons et le recouvrement du tissu sur le devant ajoutent de l’épaisseur et réduisent l’impression de hauteur.

Si l’on rentre dans les détails, la règle est simple : le plus est le mieux. Ainsi la veste d’un homme de grande taille devrait toujours présenter quatre poches externes qui, à l’exception, bien sûr, de la poche poitrine, devraient toutes être des poches à rabats. Cette règle n’est quasiment jamais respectée en prêt-à-porter où les vestes ne proposent, la plupart du temps, que trois poches : la poche poitrine et les deux poches latérales.

Les tailleurs chevronnés auront en revanche souvent le (bon) réflexe d’ajouter une quatrième poche, appelée « poche ticket », positionnée juste au dessus de la poche de droite et dont la largeur sera égale à la moitié de la poche située en dessous d’elle.

Les « puristes » pourront certes vous objecter que la poche ticket est un élément plutôt « sport » qui n’a pas sa place sur un costume de ville. Mais les plus dandys aiment cette quatrième poche qui confère à leur mise un panache supplémentaire.

Pour ce qui est des pantalons, des revers généreux sont essentiels pour les grands ainsi que des pinces qui ajoutent une dose salutaire d’épaisseur.

En ce qui concerne les chemises, la garde robe de l’homme de grande taille devrait comporter une majorité de motifs à carreaux, de motifs écossais voire même de rayures horizontales (comme ci dessous).

En outre, si l’on considère, à juste titre, que le cou d’un homme grand est plus long que celui d’un homme de taille plus petite, il devrait s’assurer que ses cols de chemises « montent » plus haut (jusqu’à 1,3 cm plus haut) que les cols de chemises proposés en confection.

Les cravates aux motifs « fournis » et aux couleurs brillantes fonctionnent bien pour l’homme grand, même si les cravates à rayures simples peuvent également bien fonctionner car elles « cassent » visuellement la verticalité.

Voici quelques règles simples susceptibles de permettre à l’homme de grande taille de mieux valoriser son élégance et de tirer profit de ce que la nature lui a offert.

Cheers, HUGO

Hugo JACOMET.