Hugo's Recommandations (2009)
Part 1 : les chemises

Hugo JACOMET

Depuis quelques années, le monde de la chemise est en pleine évolution. Après une longue période de statu quo sans aucune évolution dans le style, les coupes et les fournitures, nous assistons depuis peu à une explosion de créativité (avec plus ou moins de bonheur) dans ce domaine : cols boutonné au milieu, boutonnières contrastées, boutons fantaisie de couleur, cols à double (voire triple) boutonnage, coupes « slim » ou « fitted », couleurs plus audacieuses…

Non pas que ce regain d’intérêt pour le style masculin soit une mauvaise chose, mais pour ma part, et après avoir longuement étudié la question, je reste plus que jamais un fervent partisan des chemises classiques, discrètes et, surtout, à la coupe et aux matières  irréprochables.

Pour les gentlemen qui s’intéressent VRAIMENT à ce pan fondamental de leur garde-robe, voici donc, en toute subjectivité certes, mais de manière argumentée, mes recommandations sur le choix des chemises. Car dans ce domaine comme dans ceux des costumes et des souliers, de vraies différences existent et font qu’une chemise blanche peut être formidablement valorisante pour celui qui la porte comme elle peut s’avérer quelconque, voire inesthétique.

Et dans ce domaine comme dans les autres, faire les bons choix est capital et ce, quelle que soit la gamme de prix que vous êtes prêts à mettre dans ces pièces fondatrices de l’élégance masculine. Voici donc classée en fonction des tarifs, ma sélection de chemises qui, je l’espère, vous aidera dans vos choix.

GAMME INFERIEURE

Nous parlons ici de chemises très abordables pour tout un chacun d’un point de vue financier, mais qui respectent toutefois les fondamentaux en terme de montage, de fabrication, de confort, de qualité, de solidité et de finition.

Dans cette gamme, les chemisiers anglais de la fameuse « Jermyn Street » à Londres se taillent la part du lion avec des produits très abordables (entre 30 et 40 euros) : Charles Tyrwhitt, Pink, TM Lewin pour ne citer qu’eux, sont très présents sur ce segment de marché et constituent dans cette gamme de prix sans aucun doute « the best value for money ». De plus leur politique très agressive de vente sur Internet (avec chez Lewin, des promos quasi permanentes de type 4 chemises pour 100 £) les rend très attractifs pour ceux qui se refusent à « tomber » aux mains des confectionneurs bas de gamme. Pour autant, dans cette gamme de prix, une seule marque est, selon moi, acceptable, même si la qualité de fabrication a tendance à chuter pour cause de délocalisation massive des fabrications (l’appellation « english shirt makers since 1850 » ne voulant plus rien dire du tout, puisque l’intégralité de ces produits sont fabriqués sous d’autres cieux très éloignés de la City).

MA RECOMMANDATION : TM LEWIN (30£ la chemise hors promo)

– Gamme très large en termes de tissus et de coloris.

– Cols allant de full Windsor, à Duke of York en passant par Prince of Wales (il y en a pour tous les goûts) avec baleines amovibles.

– Service de livraison impeccable et rapide.

– Promotions permanentes (en ce moment 19£ la chemise !!).

TM LEWIN est un bon compromis pour ceux qui ne veulent pas trop investir dans leurs chemises. La qualité n’est certes qu’acceptable et la durabilité discutable (moins de tenue après une dizaine de lavages), mais à ce prix je ne vois pas de concurrence sérieuse.

NON : PINK et CHARLES TYRWHITT

Ces deux célèbres chemisiers anglais proposent des produits comparables à TM LEWIN en termes de prix et de choix, mais leurs coupes sont BEAUCOUP trop larges selon moi (de véritables parachutes chez CT) et ne sont donc pas un bon choix pour un élégant attentif à l’ajustement de ses chemises. Sinon, ce sont des maisons respectables.

Non essayées : Hawes and Curtis (même gamme de prix).

GAMME INTERMEDIAIRE

Nous parlons maintenant du niveau au-dessus en terme de coupes, mais aussi et surtout, en termes de solidité. Deux maisons sortent, selon moi, du lot.

MA RECOMMANDATION NUMERO 1 : TURNBULL & ASSER (115£ la chemise hors promos)

Il s’agit sans doute du dernier chemisier anglais (proposant également du vrai bespoke de grande classe) dont les produits soient encore intégralement fabriqués au Royaume Uni. Et le moins que l’on puisse en dire, c’est que nous sommes dans un autre monde (en comparaison avec ce qui précède).

– Coupes impeccables, raisonnablement ajustées.

– Prestations haut de gamme : hirondelles de renfort, qualité des coutures, des boutons, des cols.

– Et surtout une solidité incomparable avec les produits fabriqués off-UK : une tenue impeccable même après de nombreux lavage. Un rapport qualité-prix incomparable à mon sens.

turnbull-and-asser

MA RECOMMANDATION NUMERO 2 : FIGARET (90 € la chemise)

– Maison française se situant un vrai cran en dessous de T&A en termes de prix et de qualité mais constituant une bonne alternative. Dans les années 90, le cadre moyen-supérieur était souvent vêtu du classique trio : Weston/Smuggler/Figaret.

– Qualité des coupes et des tissus. Choix très vaste.

– Mais quelques nuances cependant : durabilité moins évidente que T&A et petits détails rédhibitoires pour les puristes (dont les baleines de cols non amovibles).

Non essayées : New and Lingwood (avec d’excellents échos cependant).

GAMME SUPERIEURE

Nous entrons maintenant dans un monde de qualité supérieure (bien que Turnbull & Asser puisse vraiment rivaliser avec les maisons recommandées ici). Et dans cette gamme, ma préférence va, sans aucune hésitation, à une maison française, minuscule, confidentielle mais dirigée sans aucun compromis (en termes de sourcing) par un « real esthète » unique en son genre.

MA RECOMMANDATION : MARC GUYOT (180 € la chemise)

Héritier stylistique des fabuleux dessins « d’Apparel Arts », MG propose dans sa minuscule boutique, une petite gamme de chemises formidables montées main dans les meilleurs ateliers italiens. Seul point noir : le peu de disponibilité des produits et des délais d’attente parfois supérieurs à ceux du Bespoke.

– Montages et finitions de puriste : Hirondelles de renforts (triangle rouge, gimmick de la maison), coutures manches décalées, cols renforcés sans collants etc.

– Cols longs et généreux. Coupes droites.

– Etoffes très qualitatives (épaisses cependant).

guyot

Non essayées : UDESHI (avec a priori très favorable).

HORS CATEGORIE

Au sommet de cette petite liste (incomplète et très subjective) se situe un artisan français unique au monde. Acheter ses chemises chez lui, c’est comme porter un costume Cifonelli, (ou des cravates Marinella et des souliers mesure Corthay), rouler en Aston Martin ou porter une Patek Philippe. C’est tutoyer le graal, l’art pour l’art.

MA RECOMMANDATION : CHARVET (280 € en PAP, 350 € en commande spéciale et à partir de 450 € en grande mesure)

Ceux qui connaissent cette vénérable maison de la Place Vendôme savent de quoi je parle. Charvet est unique et la qualité de ses produits inégalée planétairement. Pas besoin d’en rajouter ici car nous sommes au sommet de l’art de la chemiserie : choix incroyable de tissus (8000), montages dans les règles de l’art et tout ce dont un esthète puriste peut rêver. Et bien sûr, la discrétion en plus. Incontournable (avec les moyens idoines).

CHEMISES SUR MESURE

Je ne peux terminer cet article sans citer deux maisons françaises qui offrent des chemises sur mesure  à des tarifs raisonnables : HALARY et COURTOT.

Je ne suis pas personnellement client de ces deux maisons, mais j’ai eu l’occasion de voir leurs produits : irréprochables dans une gamme de prix se situant aux alentours de 300€.

J’espère vous avoir été utile et j’attend vos commentaires.

HUGO