Petite gamme
de souliers PAP
chez Laurent Di Mascio

Hugo JACOMET

Gentlemen,

je me suis fait l’écho, le mois dernier, de l’ouverture de l’atelier de Laurent Di Mascio qui propose dans sa jolie petite échoppe de la rue St Ferdinand, un service impeccable de glaçage et de patines. J’y suis passé aujourd’hui lui déposer une paire de Berluti pour un glaçage (quand on y prend goût, cela devient vraiment obsessionnel) et j’ai découvert qu’il venait tout juste de lancer une minuscule gamme éponyme de souliers dont je souhaite aussi me faire l’écho. 5 modèles dessinés par l’incontournable (et visiblement incontourné) Marc Guyot sont proposés à la vente : un très beau Monk, deux Richelieu (l’un à plastron, l’autre à bout golf), une Chuka Boot et un Derby deux oeillets.

Tous ces modèles, fabriqués  au Portugal, sont de très belle facture (nous connaissons tous l’exigence légendaire de Maître Guyot pour ses sourcings) et sont proposés à 230 euros (patine à la carte incluse), ce qui est, inversement, une bien modeste facture pour des souliers de cette qualité. Laurent Di Mascio étant assurément plus occupé à exécuter ses patines qu’à faire de la publicité (et c’est tant mieux), je n’ai pas de photos à vous montrer pour aujourd’hui. En revanche, je vais faire en sorte d’en prendre lors de mon prochain passage, le maître des lieux m’ayant confié qu’il allait travailler sur deux ou trois patines d’exception pour mettre en majesté cette micro-gamme de souliers à qui Parisian Gentleman souhaite le succès qu’elle mérite.

Ne trouvez-vous pas qu’il est très  rassurant, en cette période chaotique, de voir que de vrais artisans en France prennent encore de vraies initiatives afin de proposer de vrais produits de qualité ?

Cheers, HUGO