En temps de
crise : serrer la
ceinture ou remonter
les bretelles ?

Hugo JACOMET

Gentlemen,

je ne sais pas si vous avez remarqué, mais la sémantique a tendance à nous jouer des tours, surtout au cours de cette période de crise mondiale. Partout autour de nous on entend parler d’entreprises qui se serrent la ceinture ou de grands patrons (notamment aux USA) qui se font remonter les bretelles.  En effet, on nous explique dans les grandes longueurs que les entreprises (notamment dans le monde de la finance) n’ayant pas eu la sagesse de se serrer la ceinture pendant les périodes d’opulence, elles sont en train de se faire sérieusement remonter les bretelles, par le marché d’abord et par les États ensuite. Ce qui n’est pas pour nous déplaire, nous les amoureux des beaux vêtements et, singulièrement, du style masculin des années 30, dans lequel les bretelles jouaient un rôle majeur.

Au delà du jeu de mot, assistons nous, enfin, à un retour en grâce des bretelles et des pantalons taille haute ? Chez PG, nous en sommes non seulement convaincus, mais aussi très heureux. Car s’il est un “trésor” vestimentaire qui est resté trop longtemps enfoui, c’est bien celui des pantalons portés à la taille naturelle, c’est à dire au nombril ou au dessus.

astaire-fred-photo-fred-astaire-6220427

Pourquoi un trésor ? Pour différentes raisons :

– Tout d’abord un pantalon porté à la taille naturelle est une aubaine pour tout élégant, quelle que soit sa morphologie : s’il est petit, cela allongera considérablement sa silhouette en faisant paraître les jambes plus longues. S’il accuse un début d’embonpoint, ses poignées d’amour, au lieu de tomber par dessus la ceinture, seront habilement masquées par le pantalon et littéralement “intégrées” à la ligne générale. S’il est maigre, cela lui permettra d’éviter les pantalons trop ajustés (pour ne pas dire serrés) et de porter élégamment des pantalons à une ou deux pinces qui compenseront son manque d’épaisseur. La seule morphologie qui pourrait éventuellement être desservie par un pantalon porté à la taille naturelle, c’est celle des hommes très grands. Dans ce cas, il conviendra de choisir des tissus à gros motifs (rayures larges et espacée ou carreaux), et tout rentrera dans l’ordre.

Annex - Cooper, Gary_03

– Ensuite parce que le confort est absolu ! Ceux qui se sont essayés (si j’ose dire) au pantalon porté à la taille naturelle maintenu par des bretelles, connaissent cette impression de confort et de liberté. Finies les galères des chemises qui sortent sans arrêt du pantalon. Exit les “doutes” sur la bonne position des pantalons porté “aux environs” des hanches.

– Encore, parce que bien coupé, un pantalon “natural waist” est d’une élégance immédiate inouïe. Les créateurs de mode des années 70 et 80 nous ont habitués à l’idée qu’un tel pantalon (à fortiori avec des bretelles) faisait “pépère” et avait tendance à vieillir celui qui le portait. C’était l’époque de l’arrivée en force du Casual Wear durant laquelle le “chic” était réputé vieillot. Cette période désastreuse pour l’élégance est heureusement révolue et il suffit d’ouvrir les yeux pour se rendre compte qu’une telle mise est TOUT sauf “pépère”, bien au contraire.

– Enfin parce que les ceintures, qui “coupent” les silhouettes en deux, peuvent enfin être évitées, pour le plus grand bonheur de nos rétines (même si certains d’entre nous affectionnent ces objets pouvant être, par ailleurs, jolis et de qualité).

vintageblue991

L’abandon – temporaire – de ce type de pantalon a même créé, sous les coups de boutoirs des confectionneurs de masse qui ne juraient encore récemment que par les pantalons portés aux hanches, un glissement sémantique. On s’est en effet mis à parler de pantalon “taille haute” (comme je l’ai fait, à dessein, au début de ce billet), alors qu’il s’agit tout simplement de la taille naturelle de tout être humain !!

Il reste désormais aux fabricants de PAP de mettre sur le marché de tels pantalons (encore assez rares et souvent réservés à la Mesure). Mais mon petit doigt me dit que c’est pour bientôt.

Gentlemen, quel que soit votre âge, je vous encourage vivement à goûter aux joies des pantalons portés à la taille naturelle. Vous verrez, ça change la vie en termes d’élégance et de confort.

Chassez le naturel il revient au galop, dit on généralement.  Eh bien aujourd’hui, nous assistons à un retour (pas encore au galop mais cela va venir) des pantalons portés à la taille naturelle. Et c’est tant mieux !

Cheers, HUGO