Rester discret avec… un costume croisé.

Hugo JACOMET

Rester discret avec… un costume croisé.

BBB Fall 2009. Crédit photo : Barnaby Roper

Rien ne communique plus le professionnalisme qu’un beau costume droit, mais rien ne communique plus la puissance qu’un beau costume croisé. En revanche, nous avons bien dit un « beau » costume croisé. En effet, s’il est une pièce de la garde-robe qui demande beaucoup de précision dans le choix du tissu et dans la précision de la coupe, c’est bien le costume croisé car ce dernier peut vite vous faire ressembler à un mafioso bouffi si le tissu est trop épais et – surtout – s’il est mal coupé.

Heureusement, la laine moderne est bien plus fine qu’autrefois,  ce qui permet aux tailleurs (et même aux confectionneurs) de créer des coupes qui épousent mieux le torse et affinent les manches.

Ainsi, il devient possible de conjuguer costume croisé et sobriété, ce qui était virtuellement impossible avant, sauf en grande mesure.

Cheers, HUGO