Ambrosi : les plus beaux pantalons du monde ?

Hugo JACOMET

Ambrosi : les plus beaux pantalons du monde ?

© The Rake issue 5. Crédit photo : munster. Reportage : wei koh.

Faire prendre ses mesures par Antonio Ambrosi pour un pantalon est une expérience complètement à part. Tout d’abord, il scrute rapidement vos jambes, tandis que son fils, Salvatore, prend quelques mesures avec son ruban. L’opération prendra en tout… 30 secondes (!!) et vous laissera quelque peu estomaqué. Vous penserez sûrement qu’il est impossible de prendre sérieusement des mesures en si peu de temps. Et vous aurez tort.

Car non seulement votre pantalon sera parfaitement coupé, superbement cousu et magnifiquement fini, mais en outre ce dernier sera le plus beau et le plus ajusté de tous les pantalons qu’il vous aura été donné de porter depuis que vous êtes en âge de porter des pantalons classiques. Et vous saurez instantanément , même sans vous regarder dans le miroir, que jusqu’au jour de votre mort, vous aurez beaucoup de mal à trouver un pantalon aussi bien adapté à votre silhouette que celui que la famille Ambrosi aura fabriqué pour vous. Vous viendrez tout simplement de toucher du doigt ce qui se fait de mieux au monde dans cette spécialité. Ni plus ni moins.

Comme tous les pèlerinages, votre chemin vers l’atelier Ambrosi sera trépidant. Vous passerez par des micro- ruelles « coupe-gorge » en plein Naples, peuplées d’individus rêvant de vous alléger de votre appareil photo, de votre Rolex ou de votre argent liquide, en vous dirigeant vers la Via Giovanni Nicotera où vous atteindrez finalement un étrange portail sans âge en fer forgé vert. C’est probablement là que Salvatore Ambrosi vous attendra pour s’assurer que tout va bien pour vous. Après avoir traversé une petite cour carrelée, vous entrerez enfin dans l’atelier Ambrosi qui n’est, en réalité, composé que d’un salon d’appartement faisant face au « laboratoire » de la maison où chaque pantalon est coupé par Antonio et assemblé par Salvatore. Des lieux très modestes dans un quartier populaire.

A ce moment là, vous serez une nouvelle fois pris d’un gros doute : « comment de tels trésors peuvent-ils être fabriqués dans des lieux aussi humbles ? » penserez-vous… Mais mettez vos doutes de côté. En effet, il doit exister une bonne raison pour laquelle les hommes les plus élégants au monde ont leurs patrons suspendus au mur du laboratoire d’Ambrosi. Sur ce mur, on remarque d’ailleurs quelques noms qui rayonnent très largement dans le petit monde de la culture sartoriale : Michael Alden, le fondateur de l’incontournable « London Lounge » ou encore Michael Anton (aka Nicholas Antongiavanni) l’auteur de « The Suit » (que les lecteurs assidus de PG connaissent bien) ont eux aussi leur patron Via Giovanni Nicotera. Et cette raison est simple : il n’existe aucun autre tailleur au monde capable de produire des pantalons aussi spectaculaires en termes d’élégance et de chic.

Mais soyez prévenus : Antonio et Salvatore ne proposent quasiment qu’une seule sorte de pantalon. Le pantalon Ambrosi est ajusté (voire très ajusté), il propose des doubles pinces inversées, un bas très étroit, une taille moyenne voire basse et des revers généreux dans le plus pur style napolitain.

Mais les pantalons fabriqués dans ce sanctuaire sont bien plus que la somme de tous ces éléments stylistiques, car au fil du temps et de ses expérimentations, Antonio Ambrosi est parvenu à concevoir un style de pantalon qui vous fera visuellement instantanément perdre 5 kilos et gagner 10 cm. Quand on lui pose la question à ce propos, Salvatore sourit et explique : « dans ce coin de l’Italie, les hommes sont plutôt de petite taille. C’est la raison pour laquelle nous créons des pantalons qui allongent considérablement la silhouette ». Passer un pantalon Ambrosi c’est se sentir  instantanément plus sculptural et, d’une certaine manière, avoir une allure plus héroïque.

Mais la magie est ailleurs. Vous la découvrirez lorsque debout, vous commencerez à faire passer le poids de votre corps d’une jambe à l’autre, puis lorsque vous commencerez à marcher, à vous pencher et à vous retourner. Et là vous comprendrez pourquoi ces pantalons sont uniques : ils restent parfaitement ajustés et ancrés à votre taille, et ne font qu’onduler élégamment en épousant vos mouvements. Et le plus étonnant c’est l’impression de légèreté que vous ressentirez lorsque vous bougerez avec ce type de pantalon qui, s’il était d’origine Britannique, serait inévitablement plus contraignant à porter.

Remettez vous alors debout et posez votre regard d’abord sur le devant de l’objet puis sur le coté des jambes. Ses lignes sont pures et aucune ondulation parasite ne vient troubler la perfection du pantalon. Comment un tel confort est il possible ? Antonio explique : « ce confort est lié à la manière dont nous coupons nos pantalons. A Naples il fait souvent très chaud. C’est la raison pour laquelle les tailleurs d’ici conçoivent des vêtements légers, très confortables, sans padding et auxquels ils donnent une forme particulière dès la coupe. Nous avons la même philosophie de travail pour nos pantalons ». Et quand on lui demande s’il se considère comme une sorte de sculpteur de l’homme, un Umberto Boccioni des jambes, Antonio nous répond humblement : « Non, n’allez pas aussi loin. Nous ne sommes que des artisans ».

Pourtant un examen attentif de ses pantalons révèle des tours de mains extraordinaires. La couture latérale est réalisée très en avant et se courbe vers les poches arrières. La coupe est très étroite à l’arrière de la jambe afin de créer cette fabuleuse impression d’espace entre les cuisses, alors que sur le devant la coupe est légèrement plus ample afin d’interagir avec les pinces et de laisser l’espace exact suffisant pour les mouvements.

Les pantalons Ambrosi proposent également une foultitude de détails de haut niveau comme des coutures de renfort aux pinces et des détails cousus main dans les doublures. Toutes les pantalons sont doublés au niveau de la ceinture avec des tissus de chemiserie afin de prodiguer confort et impression de légèreté, tout en assurant un maintien parfait. Les braguettes peuvent être réalisées soient avec des zips soit avec des boutons (8).

Enfin, vous pouvez demander à ce que les revers soient boutonnés (par des boutons cachés à l’intérieur) afin de pouvoir les détacher pour un nettoyage optimal (photo en haut à droite).

Mais ce qui est le plus remarquable dans tout cela, c’est qu’un pantalon Ambrosi est beaucoup plus abordable que vous ne pourriez le penser. Ainsi, cela devient presque un impératif moral pour tout élégant de posséder au moins un pantalon de cette vénérable maison.