L’élégance du col anglais ou « tab collar »

Hugo JACOMET

Gentlemen,

depuis quelques temps il m’arrive de croiser de plus en plus fréquemment des gentlemen portant des chemises à cols dits « anglais » et je dois avouer que  je ne suis pas insensible, loin s’en faut, à ce type de col qui ajoute une « netteté » voire un formalisme assez spectaculaire aux mises de ces élégants.

Ce col s’appelle en réalité un « tab collar » et se caractérise par une petite patte boutonnée (soit avec un bouton classique soit avec un bouton pression) qui relie les deux parties du col, permettant de créer une « arche » très esthétique entre le noeud de cravate et le tissu.

Ce col n’est pas à confondre avec le « pin collar » qui créé le même effet d’arche sur les cravates, mais qui nécessite l’ajout soit d’une petite épingle (type épingle à nourrice) soit d’une petite barre de métal.

Ma préférence va nettement au tab collar car il est plus discret et surtout plus aisé à utiliser pour ceux d’entre vous qui, comme moi, recherchent la simplicité et détestent, par exemple, voyager avec une multitude d’accessoires comme les baleines de col, les boutons de manchettes ou les épingles à cravate.

Bien entendu, ce col doit être absolument assorti d’une cravate car sans, il n’a aucun intérêt, sauf peut-être pour notre cher Jack Lang qui ne porte que ce type de col, mais ouvert et sans cravate ce qui, avouons le, n’est pas du plus bel effet…

Ce col n’est actuellement que peu disponible en prêt à porter car les chemisiers anglais  importants (Lewin, Turnbull & Asser) ne l’ont pas encore, à ce jour, re-intégré dans leurs catalogues.

Pourtant le tab collar représente une très belle alternative aux cols plus classiques et permet non seulement de mettre en valeur votre cravate, mais également de mieux réussir, grâce à un maintien quasi parfait du noeud, la fameuse « goutte » (dimple ndt) si appréciée des élégants.

Un dernier conseil : le tab collar fonctionne à merveille sur une chemise de couleur à col et poignets blancs.

Cheers, HUGO