Le gilet croisé :
élégance, distinction
et supplément d’âme

Hugo JACOMET

Gentlemen,

au mois d’Avril 2009, nous avions attiré votre attention sur une pièce méconnue du vestiaire masculin : le gilet croisé.

A cette époque, nous appelions déjà de nos voeux le retour dans vos vestiaires de cette pièce tailleur dont l’élégance absolue n’a d’égale que l’extrême difficulté de sa réalisation (tous les tailleurs vous le confirmeront, un gilet croisé est extrêmement complexe à réaliser et à ajuster).

Il s’agissait donc, jusqu’à très récemment, d’une pièce rare que l’on ne rencontrait que très peu, même chez les élégants les plus sophistiqués, son usage « classique » restant en grande partie cantonné aux habits de cérémonie (et notamment aux costumes de mariage).

Aujourd’hui, même si le gilet croisé reste encore beaucoup plus rare que le gilet droit car il est, à quelques exceptions près, l’apanage quasi exclusif de la grande mesure, il nous arrive d’en croiser (si j’ose dire) de temps à autre dans la rue pour le plus grand plaisir de nos rétines d’esthètes.

Car un gilet croisé bien coupé et bien ajusté est une pièce qui, plus que toute autre, apportera un réel supplément d’âme à votre apparence.

En voici quelques exemples…

Hardy Amies Bespoke

Gieves & Hawkes Bespoke

Collection PAP Jeremy Hackett FW 2010

Gros plan sur le gilet croisé de votre serviteur – Cifonelli Bespoke

La même mise de plain pied (Cifonelli Bespoke)

Cheers, HUGO