Norton & sons :
une maison en plein
renouveau

Hugo JACOMET

Norton & sons : une maison en plein renouveau

Gentlemen,

voici la quatrième et avant dernière partie de notre escapade à Savile Row qui nous conduit, en ce vendredi soir du mois de septembre, à franchir le seuil de l’auguste maison Norton & Sons, l’une des plus anciennes du Row (1821), qui a été relancée il y a quelques années par l’hyperactif (et hyper-médiatisé) Patrick Grant.

Cette maison, en plein renouveau, est d’une taille moins importante que les deux précédentes puisqu’elle ne produit « que » 350 costumes par an, contre 1500 pour Anderson & Sheppard et 700 pour Huntsman.

Ici encore, l’accueil par le maître des lieux fut tout à fait cordial et ma visite particulièrement agréable et décontractée. Cette décontraction était d’ailleurs sans doute liée à l’horaire et au fait que la grande majorité des équipes des tailleurs du Row était déjà en train de commencer leur week-end au Pub du coin avec force pintes de Pale Ale et autres breuvages typiquement britanniques.

Je n’ai donc, malheureusement, pas pu voir l’intégralité de l’atelier en activité pour les raisons citées ci-dessus.

J’ai pu cependant discuter en toute liberté avec le « Head Cutter » maison, Stephen Allen, et observer les quelques apiéceurs encore au travail. Là encore, pas de doute, nous sommes dans une véritable maison de Bespoke et les gestes observés sont bien ceux d’un travail tailleur traditionnel.

Le style Norton & Sons, quant à lui, m’a semblé beaucoup moins « typé »  et se situe donc quelque part entre celui des deux maisons précédemment visitées, avec un travail d’épaule assez structuré, une taille ajustée (mais bien moins marquée que chez Huntsman) et, au final, des lignes assez classiques.

Patrick Grant, assurément l’un des hommes les plus élégants du Row, aime d’ailleurs rappeler que l’un de ses crédos consiste à éviter au maximum les détails trop voyants et à privilégier des coupes simples, ajustées et très « nettes ».

Une belle maison à taille humaine, classique, respectueuse des traditions et qui, presque étrangement, m’a laissé une bonne impression malgré les quelques à-prioris que j’avais en pénétrant ce très bel espace sobrement décoré, dont, notamment, la surexposition médiatique de Mister Grant et ses collaborations « douteuses » avec des marques de prêt-à-porter de piètre qualité comme « The Kooples » en France…

Il ne m’appartient évidemment pas de juger de la pertinence des collaborations multiples du maître des lieux et je m’en tiendrais donc à cette bonne impression d’avoir visité une belle maison de Bespoke produisant de très beaux costumes classiques.

All photos © Andy Barnham

Les tarifs pratiqués chez Nortons & Sons sont dans la moyenne du Row. Ainsi le costume deux pièces débute à 3450 £. Il est à noter que la maison possède également la marque de prêt-à-porter historique E.Tautz, qui a été relancée également par Patrick Grant.

Cheers, HUGO