Pour aborder la fin du monde avec élégance

Hugo JACOMET

Pour aborder la fin du monde avec élégance

Gentlemen,

à en croire certains prophètes antiques et contemporains, ou plus précisément certaines exégèses hasardeuses pour ne pas dire farfelues de textes pour le moins ésotériques et obscurs, nous serions en train de vivre nos dernières heures…

Mais ce n’est pas parce que ces prédictions apocalyptiques fantaisistes nous font bien rire, que nous devons pour autant nous écarter de l’une des règles fondamentales de l’élégance chez l’homme : celle consistant à être en permanence prêt à toute éventualité et surtout à se vêtir en fonction des circonstances

Voici donc, en exclusivité sur PG, les ultimes conseils pour accueillir la fin du monde avec élégance, et ce, quelle que soit votre posture face à l’événement annoncé : décontracté ou concentré, impliqué ou indifférent, illuminé ou pragmatique…

PRAGMATIQUE

Si cette prédiction vous fait sourire mais que, fidèle à votre ligne de conduite permanente, vous avez pour habitude d’être prêt pour tout type de circonstance, alors voici quelques tenues qui vous permettront de conjuguer pragmatisme et élégance, en fonction des événements.

Pour le cas où les températures subiraient de fortes chutes, deux maisons italiennes et une maison anglaise sont à considérer.

La maison Montecore qui produit des vêtements d’hiver, dont des doudounes et des vestes matelassées, ré-interprétant avec bonheur les classiques du vestiaire masculin qui vous permettront d’affronter les aléas climatiques et les coupures d’énergie sans pour autant renoncer à votre style personnel.

La maison Ballantyne qui produit les cachemires parmi les plus beaux du monde ainsi qu’une gamme de vêtements alliant technicité et élégance. Un vraie garantie de confort, de chaleur et de solidité, au cas où vous devriez attendre les secours… ou prêter main forte à ces derniers, en parfait gentleman.

Et bien sûr, la maison Timothy Everest qui produit en collaboration avec le mythique fabricants de selles Brooks, cette veste de pluie ultra-technique pour le cyclisme. Car en cas de coup dur, un bon vélo sera toujours votre meilleur ami…

Quant aux souliers, pièces capitales d’une tenue « être-prêt-à-tout-pour-la-fin-du-monde », notre choix se porte sur deux modèles à la fois techniques et racés, qui seront à leur aise sur tous les terrains, même les plus escarpés (comme au dessus de Bugarach).

La magnifique et très solide « Tanker Boot » réalisée par la maison Alden pour Leffot à New York.

Ou cet étonnant brodequin en grande mesure de la maison Imai Hiroki qui, avouons le, ne manque pas de caractère…

Et pour les plus prévoyants d’entre vous, au cas où vous auriez besoin de vous déplacer rapidement par vos propres moyens, voici le désormais fameux « roller » co-produit par Marc Guyot et Hom. Efficace, écologique et flamboyant !

« BUSINESS AS USUAL » : ELEGANT ET POINTU

Pour ceux d’entre vous qui décideraient que le 21 décembre ce sera « Business as usual », mais qui ne s’interdiraient toutefois pas de faire du business avec d’éventuels envahisseurs extra-terrestres, il conviendra d’être « sharp » et concis. On n’a jamais une deuxième occasion de faire une première bonne impression…

Dans ce registre, deux maisons nous semblent indiscutables et sures.

La maison Kiton dont le nom « fait » d’ailleurs un peu science-fiction…

Et la maison Brioni dont le magnifique costume ci-dessous fait, quant à lui, très « agent secret » (dans la grande tradition passée de la maison qui a habillé Pierce Brosnan quand il était l’agent de sa Gracieuse Majesté).

Et pour compléter ces deux costumes immaculés, deux valeurs sures.

La maison John Lobb et sa légendaire élégance discrète, au cas où il faille faire dans l’understatement…

Ou la maison Gaziano & Girling, dans un registre un peu plus marqué et furieusement élégant.

FLAMBOYANT

Si vous faites partie de ceux qui, quelles que soient les circonstances, s’habillent déjà chaque jour comme si c’était le dernier (je ne plaisante qu’à moitié…), vous déciderez, évidemment, que l’occasion est trop belle et qu’après tout, advienne que pourra, elle vous donnera une nouvelle formidable occasion de tenter d’être au meilleur de vous-même pour la journée. Voici donc quelques idées pour attendre les événements avec style et grâce.

Un costume trois-pièces Cifonelli Bespoke (porté par notre ami Alexander Kraft) pour toucher le graal pendant qu’il en est encore temps…

Un sublime costume trois-pièces Ralph Lauren Purple Label (dont on en est à se demander si la griffe omniprésente ne serait pas connue également dans l’espace…). Je plaisante.

Un costume Francesco Smalto Couture, le « power suit » par excellence qui constitue toujours un choix de premier plan pour travailler votre charisme, que les circonstances soient cordiales ou moins.

Un costume croisé bleu à rayures Cesare Attolini, pour ceux qui n’ont pas peur de ne PAS passer inaperçu…

Et une veste sport très chic Belvest pour une approche plus poétique de l’événement.

Et en ce qui concerne les souliers, nous avons choisi de rendre un (dernier ?) hommage au dynamisme du secteur du soulier masculin haut de gamme en Europe avec une maison hongroise, une maison italienne et une maison portugaise. Tous les modèles étant, on est jamais trop prudent, montés en good-year.

Lazlo Vass :

Riccardo Freccia Bestetti :

Carlos Santos :

CAMPAGNARD

Si vous ne croyez pas vraiment à toutes ces balivernes, mais que vous n’en restez pas moins prudents et que vous pensez qu’il vaut mieux prévenir que guérir, vous serez peut-être tentés de passer cette journée à la campagne là où vous serez, au moins temporairement, à l’abri…

Et pour rester élégant dans ce cadre plus rustique et plus rugueux, voici quelques maisons à considérer.

La maison Huntsman and sons avec ses tweeds exclusifs, ses emmanchures très hautes et ses épaules structurées, pour rester digne et flegmatique en toutes circonstances, mêmes les plus difficiles.

La maison Cifonelli avec cette veste sport bespoke en laine de Yack, une étoffe aux qualités thermiques exceptionnelles. Une veste unique pour une occasion unique.

Et une veste sport Belvest en cachemire, pour faire de vous un véritable « gentleman farmer », au cas ou vous ayez fait le pari de l’auto-subsistance dans la ferme familiale.

EXCENTRIQUE

La fin du monde ne vous fait pas peur car vous savez que c’est une grosse farce. Vous décidez donc de « marquer le coup » (comme on dit chez moi) en vous laissant aller à vos envies les plus extrêmes et en réagissant à la folie ambiante par une tenue dédaigneusement excentrique. Car comme en CM2, le dernier jour tout est permis !

La version « total look carreaux »par l’inénarrable (et talentueux) Marc Guyot :

La version « je-porte-les lunettes-et-la-cravate-que- je-veux » par l’omniprésent et audacieux Luca Rubinacci :

Et la version « je-mélange-un-maximum-de-couleurs-pour-la-fin-du-monde » (Al Bazar et Tom Ford) :

Et pour compléter ce festival de couleurs et de motifs, deux modèles de souliers proposés par deux bottiers parmi les plus créatifs au monde :

L’Arca « Electrochoc » de la maison Corthay en version framboise :

Et cette « fusée » à boucle signée Bestetti :

BLACK TIE

Si vous décidez, contrairement à tous les scénarios ci-dessus, que la soirée du 21 décembre sera une soirée de gala afin de finir (et de re-commencer) en beauté quelles que soient les circonstances, voici nos suggestions…

Timothy Everest, Tom Ford, Anderson & Sheppard :

STAR TREK

Mais si, pour finir, vous faites partie  de ceux qui attendent avec impatience cette journée pour accueillir enfin nos amis visiteurs extra-terrestres et entamer avec eux les discussions diplomatiques qui s’imposent, vous opterez surement pour une tenue un rien typée « science-fiction » afin d’être les parfaits plénipotentiaires de notre fragile humanité…

Et dans ce registre, aucune hésitation : c’est la maison Prada qu’il vous faut !

Vous voilà donc désormais prêts à affronter la fin du monde avec force, sérénité et élégance.

Et si jamais, contrairement aux prédictions, vous en réchappez, toute l’équipe PG vous souhaite d’ores et déjà de merveilleuses fêtes de Noël et vous donne rendez-vous pour la suite de notre croisade sartoriale dès… demain !

Cheers, HUGO