Les chemises
« Pin Collar »
par
Howard's Paris

Hugo JACOMET

Les chemises « Pin Collar » par Howard’s Paris

Gentlemen,

si vous êtes des lecteurs réguliers de PG, vous connaissez sans doute Howard’s, la petite maison Parisienne créée et dirigée par l’hyperactif Frédéric Costa, qui produit, en particulier, une étonnante gamme de luxueuses cravates dont certaines proposent des détails techniques de puristes (voir notre article ici)

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que depuis l’entrée de la petite maison Howard’s dans le Guide Parisian Gentleman des Maisons de Qualité en début d’année (voir Howard’s sur le Guide PG ici ), Frédéric et son équipe n’ont pas chômé et continuent d’étonner avec des produits de plus en plus pointus, dont, récemment, une gamme de cravates en twill de soie (36oz)  d’une qualité et d’une « main » époustouflantes : 7 plis, triplure en laine, doublure dans le tissu, point sellier, mouche brodée, le tout monté à la main à Paris…

Voir ci-dessous, quelques exemples de ces superbes cravates que beaucoup de Gentlemen apprécient déjà, dont mon grand ami G. Bruce Boyer (lui-même) qui ne tarit pas d’éloges sur ces modèles.

Coté chemise, Howard’s nous propose également, en dehors de ses gammes standards, des produits plus intéressants dont actuellement cette petite gamme de chemises col anglais à « pin collar » (avec épingle de col), un type de col assez difficile à trouver en prêt-à-porter (tout comme son petit frère, le « tab collar » qui remplace l’épingle par un petite patte de boutonnage).

Re-popularisé récemment par des séries comme Boardwalk Empire ou par la « Gatsby mania » de cette année, le « pin collar » est un col (quelle que soit sa taille) dont les deux pans disposent d’un oeillet destiné à insérer une petite épingle et qui permet de réaliser des « arches » parfaites avec vos noeuds cravates.

La version revisitée par Howard’s de ce grand classique de l’élégance masculine propose un petit col anglais légèrement renforcé grâce à l’insertion d’une triplure et offrant un espace de 1,8cm entre les pointes  afin de pouvoir y placer un noeud de cravate de taille respectable (ce qui peut être problématique avec des pointes trop rapprochées).

Les perforations du col sont cousues main et le diamètre des oeillets sont compatibles avec la plupart des épingles de col disponibles sur le marché. Howard’s propose d’ailleurs 3 modèles d’épingles, deux à vis (argent ou doré) et une épingle à nourrice en argent (20 euros).

Les jolies popelines simples de cette petite collection proviennent de chez Thomas Mason et sont déclinées en 3 coloris: blanc, bleu céleste, et bleu céleste col et poignets contrastés blanc. Les boutons, quant à eux sont en Mother of Pearl de belle qualité.

Il s’agit donc, une fois de plus chez Howard’s, d’un produit de belle qualité, bien réalisé, pas prétentieux, accessible à un tarif plus que raisonnable pour ce type de produit (140 euros) et qui a le grand mérite de mettre ce grand classique de l’élégance masculine à la portée du plus grand nombre.

Voir cette mini-collection de trois chemises sur le site Howard’s : Howard’s pin collar shirts

Cheers, HUGO