VBC Fabric Academy 1: les petits carreaux, le gros potentiel

Sonya Glyn NICHOLSON

VBC Fabric Academy 1: les petits carreaux, le gros potentiel

Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter le premier numéro de la « VBC Fabric Academy », une série d’articles éducationnels, fruit d’une collaboration exceptionnelle entre Vitale Barberis Canonico et Parisian Gentleman.

Avec plus de 4000 nouveaux motifs produits chaque années par la vénérable entreprise de filature, en sélectionner un pour son prochain costume relève souvent de la gageure.

Pour vous faciliter la tâche, nous sommes donc directement allés à la source, à Pratrivero en Italie, à la rencontre des six designers maison de VBC, et nous leur avons posé une simple question : Quels sont vos deux tissus favoris et pourquoi ?

Au delà de leurs choix, qui promettent d’être édifiants quand l’on pense à la quantité de tissus qu’ils devront considérer, la VBC Fabric Academy sera aussi pour nous l’opportunité d’explorer les histoires et les anecdotes derrière un motif ou un tissu, de mettre en lumière des tissus de saison parfois trop peu connus, et de vous fournir régulièrement une source d’inspiration potentielle pour vos futures vestes et costumes.

Pour inaugurer cette nouvelle série d’articles, nous nous tournons vers Maurizio Albertini, qui est à la tête de l’équipe de design de Vitale Barberis Canonico.

———-

MAURIZIO ALBERTINI : LES PETITS CARREAUX, LE GROS POTENTIEL DES PROCHAINES ANNEES

MaurizioAlbertini_BN1

Il y a quelque chose de serein chez Maurizio Albertini. L’homme est modeste et malgré sa position de manager de l’équipe responsable de la direction stylistique de la maison, il nous fait clairement comprendre que ce qui compte dans son équipe, c’est l’esprit de corps.

« Notre équipe est vraiment soudée, et nous ne sommes jamais meilleurs que lorsque nous sommes tous ensemble concentrés sur le processus de création. Il y a une forme d’esprit de corps dans cette maison qui fait qu’au delà des mots, le tout est vraiment plus que la somme des parties. »

Né à Biella en 1974, Maurizio a fait ses études à l’Institut de Formation Industrielle de la ville. Il n’est donc pas exagéré de dire que Maurizio est un pur produit du terroir de Trivero, ayant littéralement grandit au milieu des liasses de tissu : son père travaillait pour une filature de laine de la région jusqu’au milieu des années 90, et il est évident que les traditions locales et l’amour de sa région occupent une place importante dans son coeur et dans sa vie.

Ses 20 ans d’ancienneté chez Vitale Barberis Canonico lui confèrent de fait une véritable légitimité à créer des tissus et, pour ce qui nous concerne aujourd’hui, à en parler.

VBC-Fabrics-Parisian-Gentleman

« On n’a jamais fini d’apprendre dans ce métier car dans le monde du design la liberté de créer est, par définition, totale et pratiquement sans limites. VBC a récemment commencé à investir massivement dans l’élargissement de sa collection d’échantillons, ce qui nous permet d’expérimenter avec des motifs et des couleurs que l’on n’utiliserait pas forcément en temps normal. Cela rend notre travail d’autant plus excitant. »

Quant à la question concernant ses deux tissus favoris, ses yeux se posent rapidement sur la pièce de flanelle de laine grise qu’il tient entre ses mains.

« Vous voyez ces ‘graph checks’? » dit-il. Eh bien, ce motif va bientôt connaître un engouement planétaire, c’est certain. Les gens redécouvrent actuellement les petits carreaux. Les motifs à carreaux de grande taille comme le Prince de Galles ou les carreaux fenêtres sont très populaires depuis quelques années, mais de très nombreux clients sont à la recherche de quelque chose de nouveau, de quelque chose de « frais ». Et selon moi, les petits carreaux (qu’il s’agisse de gun club check, graph check, shepherd’s plaid ou de mini-checks) vont devenir la prochaine tendance lourde du marché de l’élégance masculine classique ».

Passons donc aux choix de Maurizio :

CHOIX 1 : FLANNELLE « GRAPH CHECK » GRISE ET BLANCHE 340gr

vbc gray white grid check flannel

« A mon avis, cette flanelle à petits carreaux est le tissu le plus fascinant de la collection hiver de VBC. A l’origine conçue pour les hivers rudes et froids, je trouve que la flanelle s’est bien adaptée aux besoins du monde moderne en devenant plus légère tout en ne perdant rien de son caractère et de sa personnalité.

Il existe une très forte demande pour les flanelles VBC. Nous en produisons 200 nouvelles chaque année et en commercialisons 400 000 mètres par an.

Le procédé de tissage non parallèle, la longueur réduite des fibres de la laine ainsi que le traitement de finition confèrent à cette flanelle une main à la fois soyeuse et douce. S’il vous est arrivé dans votre vie de porter des laines épaisses et désagréables au toucher, alors vous comprendrez de quoi je parle et apprécierez vraiment cette laine.

Il en résulte un magnifique tissu qui sera tout autant adapté à un costume croisé classique, qu’à une veste destructurée ou même à un pantalon dépareillé. L’adaptabilité des flanelles VBC est l’une de nos forces car ces tissus seront utilisables avec une grande variété de couleurs ou de motifs, des rayures classiques « pinstripes » jusqu’aux carreaux surdimensionnés. 

Nous utilisons des fils épais de plusieurs nuances, ce qui donne une belle profondeur au tissu. Même pour une couleur en apparence simple le résultat est agréablement nuancé. Pour ceux qui aiment la couleur, le processus de filature que nous utilisons permet de créer un tissu au toucher intéressant, très dynamique et qui profite particulièrement bien aux couleurs vives.

Ce type de tissu est très demandé sur les marchés européens, britanniques et japonais.

De nombreux clients VBC, tels que Cucinelli, Hackett, Suitsupply, Corneliani, Canali, et Drapers, entre autres, utilisent nos flanelles. »

QUATRE TYPES DE MOTIFS A PETIT CARREAUX

Le « Graph Check »

Les quatre principaux motifs à petit carreaux dont la demande a augmenté ces derniers temps incluent, selon Maurizio, le graph check, ainsi nommé pour sa ressemblance avec les carreaux d’une feuille de papier millimétré. Le graph check est constitué de fines rayures d’une même couleur, entrecroisées en petits carreaux de même taille ou en rectangle, selon le modèle, comme vous pouvez en voir un exemple ci-dessous.

graph_kaibab_blank

Un tel motif s’accorde particulièrement bien avec une cravate ou une pochette en plaid (Prince de Galles) car les carreaux sont plus larges.

grid check gary cooper

style counsel_Vitale Barberis on tripUne version alternative et plutôt audacieuse du graph check, issue de la collection « Invincible » de Vitale Barberis Canonico.

Le « Gun Club Check »

Ce motif fut adopté par un club de tir Américain en 1874, d’où son nom. Le gun club check propose une succession de bandes de couleurs striées dans une direction, alors que dans l’autre direction vous trouverez soit (1) un motif similaire de bandes qui s’entrecroisent, soit un motif plus « doux » composé d’une bande d’une seule couleur se répétant dans une seule et unique direction.

Un autre enchevêtrement de carreaux, différent et plus large, est souvent superposé au motif principal, donnant une légère impression de relief et de profondeur à l’ensemble.

Pour reconnaître un gun club check à coup sûr, cherchez la petite formation « étoilée » à l’endroit exact où les lignes se croisent. Ce motif n’est pas évident à repérer, et quand il l’est, il est souvent confondu avec le pied-de-poule, néanmoins si vous savez où exactement regarder, il vous sera aisé de faire la différence entre un gun-check et un « houndstooth ».

A partir de 1874, porter le motif gun club check signifiait votre appartenance à un club de tir. Toutefois avant son adoption par les clubs de tir aux Etats-Unis, l’usage de ce motif indiquait que vous étiez un garde-chasse dans le district de Coigach dans les Highlands écossaises du Nord-Ouest.

Le modèle original était noir et rouge sur fond blanc. Entre 1847 et 1870, le motif s’appellait d’ailleurs « Coigach »,  l’un des « district checks » utilisé par la noblesse écossaise (reference: Gilt Manuel ).

gun_club_check

tumblr_lgwl5vrkpl1qboguf

Alex Bolton avec Oscar de la Renta (portant une veste sport à gun club check)

gun club check v.b.c.

Tissu Vintage à motif Gun Club Check VBC, super 100s

Shepherd’s Plaid :

Autrefois porté par les bergers écossais, et précurseur direct du motif pied-de-poule, le shepherd’s plaid est l’un des tous premiers motifs jamais créés.

Le tissage « twill » forme des lignes épaisses de même taille en forme de « plumes » qui s’entrecroisent pour former de petits carreaux, avec des carreaux unis aux intersections.

shepherds-check-2

gary cooper gun check

sheppard

Shepherd’s Plaid VBC, Saxony tweed, 90% laine 10% cachemire, 230g.

Les Carreaux Vichy :

Le motif Vichy, ou Gingham en anglais, ressemble fortement au shepherd’s plaid, sauf que les lignes ne sont pas striées et ne « cassent » pas aux intersections. En conséquence, le motif est plus structuré et visuellement plus fort que le shepherd’s plaid. Les carreaux Vichy sont moins formels que les rayures, mais plus formels que les motifs à carreaux plus larges.

Pattern_Pieces_-_Gingham__smal

baccy

vbc3-detail-3VBC Vichy Seersucker Vintage, 90% coton, 10% soie, 200g 

CHOIX 2 : MESH D’ETE BLEU CLASSIQUE – 280gr

vbc summer

« Je pense que ce tissu est le parfait exemple prouvant que la laine, la fibre hivernale par excellence, peut également s’adapter aux saisons plus chaudes. La combinaison entre la délicatesse de la laine (21,2 micron), la façon dont elle est travaillée et le tissage dit « hopsack » produit un tissu « nerveux », légèrement en relief, sec et très aéré.

Posséder un blazer dans un tel tissu est un must dans toute garde-robe. C’est en effet une pièce pouvant être facilement portée et coordonnée, qu’il s’agisse d’occasions formelles ou plus casual.

La gammes de couleurs disponibles chez VBC est particulièrement large ce qui rend mon travail vraiment excitant car je peux, chaque saison, faire évoluer la collection selon les tendances de l’année en utilisant beaucoup de couleurs, soit pures, soit mélangées. La structure même de ce tissu (Mesh et tissage dit « mouliné ») est particulièrement adaptée à l’utilisation de couleurs vives.

Un tel tissu est souvent associé aux vacances à la mer, sous le soleil de la Méditerranée… et l’on joue avec cela, on s’en inspire, en proposant de nouvelles couleurs comme le corail, le turquoise et le bleu napolitain par exemple, des couleurs qui rendent particulièrement bien sur un blazer. C’est un grand classique international, très apprécié de nos clients dans le monde entier.