Le vestiaire du renard des vêtements d’exception pour tous les budgets

Parisian Gentleman

Le vestiaire du renard des vêtements d’exception pour tous les budgets

Toujours à l’affût de (belles) initiatives sartoriales, nous saluons l’arrivée d’un tout nouvel entrant dans le paysage du vêtement masculin classique ‘online’, un segment dont le dynamisme se confirme un peu plus chaque jour, à en juger par le nombre toujours croissant de nouveaux projets sartoriaux qui fleurissent sur la toile.

Nous mettons donc aujourd’hui à l’honneur le Vestiaire du Renard, une initiative réellement à part, et que nous espérions voir apparaitre un jour, puisqu’il s’agit de la première boutique en ligne française specialisée dans le thrifting haut-de-gamme. (Je rappelle que le ‘thrifting’, c.à.d. chiner les vêtements en anglais, est une activité hautement rentable pour l’élégant impécunieux, puisqu’elle permet de compléter sa garde-robe avec des pièces d’exception, notamment bespoke, glânées sur le marché de l’occasion, dans un état souvent parfait, à des prix défiant toute concurrence.)

Le Vestiaire du Renard main

Veste Tweed vintage

En tant qu’adepte moi-même du thrifting depuis longtemps (voir mon guide de l’achat sur eBay ICI), c’est avec un enthousiasme non-dissimulé que je vous présente ce nouveau Vestiaire du Renard.

En effet, dans le domaine du thrifting, le marché était jusqu’alors une jungle. Il fallait savoir naviguer en écumant les ventes de charité, les successions, les marchés aux puces, leboncoin.fr, eBay, et quelques rares boutiques spécialisées, pour avoir des chances de trouver le Graal du légendaire bespoke déniché à moins de 100€ (un ‘Grail find’, comme disent les anglo-saxons.) Si, si, ça existe, nous pouvons en témoigner: mon record personnel fut de dénicher récemment deux vestes Kiton à 15€ pièce! Longue histoire… Mais, hormis cela, que de temps passé et que de coups d’épée dans l’eau avant de tomber sur la perle rare!

Or, voici que Le Vestiaire du Renard met enfin le thrifting à la portée de tous.

Son fondateur, Maxime Pilard-Armand (déjà connu des iGents francophones pour feu le blog « Le Paradigme de l’Elegance »), effectue en effet le minutieux travail de recherche à notre place, en écumant lui-même les ventes de France et de Navarre pour y aquérir les pièces les plus intéressantes.

Cette sélection minutieuse de la collection, et surtout le gain de temps qu’elle représente pour le client, justifie à elle seule les prix évidemment plus élevés qu’à la source, mais qui restent encore très raisonnables, au vu de la qualité intrinsèque des pièces offertes à la vente. (Notons que ce modèle économique n’est pas nouveau et qu’il a déjà fait ses preuves depuis quelques années en UK avec le site Savvy Row, dont nous avions parlé dans ces colonnes dès 2011. Voir ICI)

Cahrvet Tie Cravate vintage

Ralph Lauren vintage

Enfin, outre la très belle collection de vêtements d’occasion en parfait état proposée par Le Vestiaire du Renard à des prix placés, notons trois caractéristiques du site qui retiennent notre attention:

– une offre complémentaire d’accessoires et d’objets masculins,

– des descriptifs produits incluant des rappels historiques sur les marques et l’avis de Maxime, toujours très intéressant à lire,

– et surtout une politique de retour à la Yoox ou à la SuitSupply c’est dire sans questions ni problèmes, tel que nous souhaiterions la voir généralisée chez d’autres marchands.

En somme, de quoi franchir allégrement le pas du thrifting, pour tous ceux qui hésitaient encore à compléter leur garde-robe avec quelques pièces d’occasion.

Maxime, pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre boutique en ligne ?

Le Vestiaire du Renard est une boutique en ligne proposant des articles de seconde main issus du vestiaire classique et, surtout, de l’artisanat ou du meilleur prêt-à-porter. À l’heure actuelle, nous proposons plus de 180 pièces d’exception – costumes Francesco Smalto ou Camps de Luca, cravates Charvet et Drake’s of London… le tout à des prix très abordables !

À titre d’exemple, il vous faudra débourser 17 euros pour une pochette (23 si roulottée main), 25 à 45 euros pour une cravate, 19 euros pour des boutons de manchette, ou 225 euros pour un costume bespoke. Nous nous adressons donc à tous ceux qui souhaitent compléter leur garde-robe à bon compte, avec des pièces uniques et de grande qualité.

Quel a été le parcours qui vous a mené à la création du Vestiaire du Renard ?

J’ai une longue expérience du vêtement masculin.

Tout d’abord, ma famille a toujours été liée, de près ou de loin, au tissu. Mon arrière-grand-père a émigré au Mexique au début du siècle pour y établir un magasin de beaux textiles, fournissant la haute société du pays. Puis mon grand-père a repris l’affaire avec ses frères avant de la céder dans les années 70. Ce qu’il m’a raconté dans ma jeunesse m’a passionné. C’est certainement à ce moment que j’ai attrapé le virus des belles choses et du vêtement ! Cette passion ne m’a plus quitté depuis.

J’ai ensuite beaucoup appris grâce aux quelques livres disponibles sur le vêtement classique, mais aussi en lisant les blogs et forums français et anglophones. C’était l’époque où Scott Schuman photographiait encore des hommes habillés classiquement !

En 2011, j’ai créé Le Paradigme de l’Élégance, un blog dédié, comme son nom l’indique, à la recherche de la définition de l’élégance. Et j’y parlais du vêtement, bien entendu.

C’est grâce à tout cela que j’ai pu acquérir une véritable connaissance du sujet, tant sur le plan technique qu’esthétique ou historique.

Mais c’est surtout le fait d’aller aller chiner pour moi-même depuis de nombreuses années qui a considérablement accéléré la progression de ma courbe d’expérience. Grâce aux belles pièces que je trouvais, j’ai pu comparer la qualité de fabrication des vêtements anciens et récents, évaluer la qualité d’un travail artisanal et continuer à éduquer mon œil.

Et puis un jour, je me suis dit : pourquoi ne pas chiner aussi pour les autres ? Il y a beaucoup de pièces incroyables qui pourraient intéresser d’autres passionnés ! C’est à ce moment là que l’idée du Vestiaire du Renard est née.

Ce n’est pas une idée totalement nouvelle.

Effectivement ! En dehors des offres ponctuelles sur Ebay, il existe déjà une boutique en ligne proposant des pièces classiques de seconde main : il s’agit de Savvy Row (ndr : nous lui avions consacré un article il y a plusieurs années, à lire ICI dans nos colonnes).

Nos deux boutiques sont en réalité très complémentaires. Savvy Row propose des pièces datant principalement de 1900 à 1950 et se concentre sur le caractère vintage de ses articles. Au Vestiaire du Renard, notre critère de choix n’est pas qu’une pièce soit vintage ou non. L’important à nos yeux est avant tout qu’elle soit de grande qualité, si possible faite main, et qu’elle soit intemporelle.

Nous choisissons nos pièces pour qu’elles puissent être portées dans la vie de tous les jours tout en étant un plaisir pour les yeux des connaisseurs, et que sa qualité lui permette de tenir des années, si ce n’est toute une vie !

Pour revenir à Ebay, l’offre est relativement importante mais elle est éclatée. Il faut beaucoup de temps et d’efforts pour dénicher les bonnes affaires. C’est aussi un risque pour le client : les mesures sont parfois mal indiquées, les photos peu claires…et l’on se retrouve souvent avec une pièce qui ne correspond pas à ses attentes.

Avec Le Vestiaire du Renard, pas de stress lié aux enchères ni de problèmes avec les tailles.. Et vous êtes certains de ce que vous achetez : nous passons beaucoup de temps à photographier et mesurer nos articles à cet effet. Et pour aller au bout de la démarche, nous remboursons nos clients s’ils ne sont pas pleinement satisfaits.

Comment trouvez-vous et choisissez-vous vos pièces ?

Il s’agit principalement de marchés aux puces et de friperies situées un peu partout en France, mais nous gardons secrets nos lieux de chasse !

Nous choisissons nos pièces avant tout sur un critère esthétique : coupe, motifs, largeur des revers… Nous nous posons également les questions suivantes : est-ce que c’est portable aujourd’hui ? Et dans dix, vingt ans ?

Overcoat manteau vintage

Nous sélectionnons également uniquement les pièces de qualité. Actuellement, 95% de nos vestes, costumes et manteaux sont entoilés ou semi-entoilés, et la moitié de nos costumes et vestes sont du bespoke, le reste étant de la petite mesure ou du prêt-à-porter haut de gamme – une proportion que nous comptons bien conserver afin qu’il y en ait pour tous les goûts et tous les budgets.

Nous cherchons aussi des pièces aux détails tailleur les plus fins : boutonnière milanaise, poche barchetta, belle épaule, surpiqûres main, doublure joliment coupée et montée main etc.

Enfin, l’état des pièces entre évidement en ligne de compte. Nous sélectionnons avant tout celles qui sont en excellente condition ou comme neuves.

Avez-vous des pièces qui sortent du lot ?

Elles sont toutes exceptionnelles ! Mais certaines plus que d’autres, bien sûr. Nous avons par exemple actuellement en stock un caban de chez Gieves (le célèbre tailleur avant que la Maison ne rachète Hawkes, sur Savile Row, en 1974) entièrement fait main avec une laine de chez Crombie, le mythique tisserand écossais. Superbe et inusable. Les mites s’y casseraient les dents !

Peacoat Gieves vintage

Nous proposons aussi à l’heure actuelle un costume de chez Camps de Luca et un autre de chez Francesco Smalto. Tous deux sont somptueux et dignes de la réputation des deux Maisons.

Camps de Luca second hand

Francesco Smalto vintage

Nous avons également de nombreux accessoires de caractère, comme un étui à cigarettes en lézard, un portefeuille en crocodile et un autre en python…

Du côté des cravates, nous avons plusieurs Charvet et Drake’s, mais celle qui a retenu le plus notre attention est une superbe cravate 100% cachemire de la regrettée Maison Ballantyne (qui a fermé ses portes en 2013).  C’est donc presque déjà une pièce de collection !

En parlant de pièce de collection, l’un de nos articles les plus rares est une veste « Bel Ami » (et non une Forestière) de chez Arnys (de l’époque pré-Berluti).

Forestière arnys vintage

 

Site web : Le Vestiaire du Renard

Dirnelli