Les 10 grandes tendances du Pitti Uomo 88

Sonya Glyn NICHOLSON

Les 10 grandes tendances du Pitti Uomo 88

L’univers du style masculin est un éternel recommencement et les effets de modes d’aujourd’hui sont souvent exhumés d’un passé oublié, même si, merci George Brummell, le retour des hommes en collants, en pourpoints à maheutre et en perruques poudrées n’est heureusement pas d’actualité !

Vous souvenez-vous du Pitti Uomo de l’année dernière au mois de Juin ? La mode était aux accessoires à outrance, aux cravates si longues qu’il arrivait de s’asseoir dessus, aux vestes très colorées et dépareillées, aux cols qui rebiquaient, aux pantalons feu de plancher, et à l’absence de chaussettes qui semblaient avoir été bannies par décret préfectoral.

Cette année, à contrario, les grands mouvements du style masculin font la part belle aux twists portables dans la vie de tous les jours.

La pochette est plus populaire que jamais, désormais presque plus populaire que la cravate. Les chaussettes effectuent un retour notable, avec notamment les couleurs pâles très années 40, mais les pieds restent désespérément nus dans les mocassins et les monks à boucles.

Voici un petit tour d’horizon de 10 des « looks » les plus typiques du Pitti de cette année pour tenter d’y voir plus clair …

1. La folie des pampilles

Longtemps considéré comme « ringard » ou comme faisant trop « féminin », le mocassin à pampilles fait un retour spectaculaire et aura été l’une des grandes stars du Pitti Uomo 88.

tasseled

Stilmasculin

2. Les pantalons taille haute

Oubliez les pantalons à taille basse de type boys-band et communiez avec l’esprit des années 30. A la santé insolente des pantalons taille haute, nous portons un toast !

jake high trouser

Fourpins

3. Les pantalons blancs

L’immortel pantalon blanc va avec tout et notamment avec toutes les chaussures. Pensez simplement à jeter un coup d’oeil fréquent à votre postérieur dans le miroir : la chaise sur laquelle vous vous êtes reposés n’était pas forcément bien propre…

lyle

4. Les sacs à mains pour homme

Mauvais esprit mis à part, la tendance semble être à la praticité : les petits sacs pour les hommes sont bien utiles pour ne pas déformer ses poches de vestes et de costumes à grands coups de portables, de portefeuilles, de tubes de médicaments, de stylos, de cartes de visite et de documents divers…

totes

The Tote — Fourpins

man bag

« Baise-en-Ville » — DeRigueur France

5. Le Panama

Je n’ai jamais vu une telle concentration de Panama de ma vie !

fed7

panama2

Mayorroma

6. Les monk straps… débouclés

Parfois il ne faut pas chercher à comprendre.

unbuckled

Stilmasculin

7. L’uni prend le dessus sur les motifs

Difficile à croire, tant les motifs outranciers sont l’une des marques de fabrique du Pitti Uomo. Mais si les motifs sont évidemment toujours présents, les couleurs unies semblent avoir pris le dessus cette année.

camp patterns pitti 88

‘Patterns’ – Pause Magazine

tumblr_nq8d40rzn41swiv75o1_1280

‘Solids’ – GQ Ru

Xtumblr_nq8negcC3d1qjf90go1_1280

Sinabrochar

8. Les vestes se relâchent

La faute à notre ami Jake de The Armoury ou au fétichisme du sack-suit qui secoue le Japon actuellement ? Toujours est-il que la tendance est aux costumes plus lâches. Le look année 80 du gamin-qui-porte-la-veste-du-papa n’est pas encore de retour, mais les amateurs de drape cut sont de plus en plus nombreux.

jake1

looser jackets

9. Les couleurs pastel

L’habituelle explosion de couleur du Pitti n’aura pas eu lieu cette année. Place aux couleurs douces et au pastel.

tumblr_nq6ziciZLk1uqx1hto1_540

Dappergentsclub

PI_HC_MOBILE_1280X820_CHIUSURA_2-min

PittiImagine

10. Les « Split Ties » : les cravates affichant le petit pan (aussi long ou plus long que le grand)

C’est une tendance assez fréquente depuis un an, et les hommes du Pitti semblent avoir suivi le mouvement.

sidebyside tie

Violamilano

split ties

Danilocarnevale

ILS ONT DISPARU

La ceinture : les fashionistas aiment la ceinture – mais les aficionados de l’élégance classique ne jurent plus que par son absence pour éviter à tout prix de couper la silhouette en deux.

Les bijoux de boutonnière avec logo : les épingles de boutonnière à la gloire d’une maison (comme Isaia ces dernières années) ont pratiquement complètement disparu.

La folie des bracelets : fini le temps où tout le monde portait plus de cinq bracelets à chaque poignet !

Les selfies : pratiquement non-existants (sauf chez quelques irréductibles dont nous tairons les noms). Personne au Pitti n’a envie de passer pour un touriste !

Prendre la pose en faisant semblant de téléphoner : les poseurs qui prétendaient téléphoner toute la journée devant les objectifs ont fait l’objet d’un tel nombre de plaisanteries l’année dernière, que cette année il était franchement difficile de passer un véritable coup de fil sans sentir de nombreux regards accusateurs derrière son dos…

tumblr_nq3r5phFvk1shpt6qo1_1280

photo credit: Tommy Ton

Et pour finir, un peu de sagesse pour rappeler qu’il faut savoir faire preuve de grâce dans la folie du Pitti :

La beauté, la célébrité et le pouvoir ont un dénominateur commun – leur aspect volatile. Des poursuites frivoles, indignes de foi et particulièrement volages. Elles vous permettent d’atteindre des sommets, puis vous lâchent brusquement depuis ces mêmes sommets.

Vous trébucherez quand vous vous y attendrez le moins. L’imbécile en est  fou et se laisse hypnotiser. Le sage garde les pieds à terre et en joue avec intelligence. Soyez le sage. Ne vous laissez pas emporter par la beauté, la célébrité et le pouvoir.

Deodatta V. Shenai Khatkhate