Question aux éditeurs de PG : quel bon tailleur à Bangkok ?

Parisian Gentleman

Question aux éditeurs de PG : quel bon tailleur à Bangkok ?

Bonjour Paul, 

Je vais bientôt séjourner une semaine à Bangkok et j’ai vu sur la toile qu’il y avait beaucoup de tailleurs sur place. Je cherche donc des adresses pour me faire confectionner un costume ou des vestes sur mesure.

Cependant en me renseignant sur les forums, j’ai remarqué que les avis divergent énormément : certains y voient en effet une affaire en or avec parfois de beaux tissus de chez VBC tandis que d’autres disent que c’est de l’arnaque…

Avez vous des renseignements à ce sujet?

Merci d’avance pour votre réponse,

Cordialement,

Alexis

— — —

Bangkok est un sujet qui partage au sein du milieu professionnel et de notre communauté, mais la réponse à votre question est finalement relativement simple :Il doit en effet y avoir, sans exagérer, environ 5000 tailleurs répertoriés dans la capitale thaïlandaise.Parmi ce nombre impressionnant, seules quelques maisons, se comptant sans doute sur les doigts d’une seule main, sont honnêtes et professionnelles (selon les critères défendus dans ces colonnes) dont deux maisons, Tanika Tailor et Narin Couture.

Les autres, parfois notées 5 étoiles sur TripAdvisor et portant le titre, si convoité, de « meilleure adresse de shopping à Bangkok », sont la plupart du temps de vils marchands sans scrupules qui parviennent néanmoins à vendre à des hordes de touristes naïfs et profanes des vestes horribles, mal coupées et grossièrement assemblées dans des tissus dits, évidemment, « de luxe » qui prêtent à sourire.

A Bangkok, tous les moyens sont en effet bons pour vendre tout et surtout n’importe quoi au touriste occidental en quête de l’affaire du siècle. Il n’est donc pas rare de se voir offrir des « bespoke packages » fantaisistes composés de trois costumes, de deux pantalons et de cinq chemises pour moins de 600 euros !

Les tissus proposés, sensés impressionner le chaland occidental, portent souvent des étiquettes ridicules comme Louis Vuitton (ben voyons), Dolce & Gabbana, Hugo Boss (!), Kenzo, Dior et même Patak Philippe (si si je vous jure que c’est vrai, avec la faute d’orthographe en prime !) Nous sommes donc ici dans le domaine des farces et attrapes mais en aucun cas dans celui du style masculin.

Le tailoring à Bangkok est donc, en grande majorité, et malgré tout ce que vous pourrez lire ou entendre, une énorme blague qui ne cesse cependant d’émerveiller les touristes crédules de toutes nationalités qui, ayant pour la plupart à peine acheté un seul costume de toute leur vie, pensent avoir fait l’effort de se renseigner sérieusement sur le sujet grâce à l’omniscient TripAdvisor…

TripAdvisor est, indiscutablement, un outil formidable qui a révolutionné le tourisme de masse et qui est fort utile pour organiser ses vacances. En revanche, il ne s’avère pas être fiable du tout dans certains sujets réputés pointus, comme celui qui nous intéresse chez PG.

En effet, tous les avis donnés sur les tailleurs sont des avis de profanes qui, la plupart du temps, tentent de se persuader eux-mêmes qu’ils ont fait une bonne affaire et font, à leur corps défendant, la promotion de véritables charlatans. Juger de la qualité d’un costume demande en effet un minimum d’éducation et de goût et faire la différence entre une belle laine et un vulgaire tissu synthétique demande d’avoir déjà touché une belle laine au moins une fois dans sa vie, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, loin de là.

TripAdvisor, malgré tout le respect que nous avons pour ce concept pionnier, n’est donc, dans notre domaine, qu’un vaste recueil d’inepties.

Consultez par exemple les avis sur Raja Fashion ou ceux sur Rajawongse. Ces gens servent des clients depuis plus de 30 ans qui semblent tous heureux d’acheter des horreurs qui, même si elles font sans doute partie des moins moches de la région, restent tout de même des horreurs vestimentaires.

Une visite sur place a eu en effet vite fait de me dissuader de dépenser le moindre euro dans un tel magasin : aucun des vendeurs et des « tailleurs », y compris les Raja eux-mêmes, n’ont été capables de me dire si leurs vestes étaient entoilées ou non (évidemment, après vérification, elles ne l’étaient pas) et confondaient allègrement entoilage et doublure !

Leur clientèle est néanmoins impressionnante : les futurs mariés australiens, notamment, sont légion et viennent se faire faire ce qui leur est présenté comme « le meilleur costume de leur vie ». Pathétique !

Il est par ailleurs utile de noter que la plupart de ces tissus vendus, sans sourciller, comme de la pure laine vierge ou, pire, comme des mélanges laine et de cachemire (rien que cela), sont en réalité de vulgaires mélanges de matières synthétiques contenant un tout petit pourcentage de laine. Le mélange laine / polyester est aussi très en vogue, sauf qu’il vous est évidemment présenté et vendu comme un mélange 50% laine et 50% cachemire !

Je dois avouer avoir moi-même essayé plusieurs fois, il y a quelques années, de me faire faire des costumes à Bangkok : une erreur de jeunesse dont je me félicite aujourd’hui puisqu’elle a joué un grand rôle dans mon apprentissage pour identifier les charlatans qui sont fort nombreux, comme vous le savez, dans la région du sud-est asiatique. Il est évidemment fortement conseillé de ne surtout pas se fier aux photos exhibées sur les murs de ces établissements et encore moins à leurs soi-disant diplômes ou certifications du type « Dolce & Gabbana exclusive retailer ».

Le « bashing » étant terminé, je ne vous recommande finalement, parmi les deux tailleurs réputés sérieux et honnêtes, qu’une seule adresse que j’ai personnellement testée : Narin Couture.

Le tailleur en question parle français puisqu’il a été formé dans notre pays. Comme il s’agit d’un vrai tailleur, il est donc inutile de lui demander s’il peut vous faire un costume en 48 heures puisque la réponse sera toujours non.

Il demande en effet au minimum deux semaines de délai et deux ou trois essayages. C’est, évidemment, plutôt bon signe, même si ce délai vient anéantir le fantasme de nombreux occidentaux voulant se faire faire un costume en 24 heures à peu de frais. En revanche si votre séjour en Thaïlande est de deux semaines ou plus, alors il devient possible, en vous y prenant dès votre arrivée, de repartir avec un costume sur-mesure de bonne facture à un tarif, évidemment, sans commune mesure avec celui d’un un tailleur occidental.

L’homme n’est pas toujours très affable au premier abord mais au moins il connaît son métier, possède un stock de vrais tissus et propose des vestes entoilées sur demande de très bonne facture. Les chemises sont également une excellente affaire chez lui.

Narin Couture vous recevra donc avec un réel savoir faire dont il ne fait pas la publicité puisqu’il a suffisamment de clients.

Un petit conseil néanmoins: compte tenu des taxes d’importation sur les tissus européens, il est très judicieux d’apporter votre tissu avec vous. Je ne m’avancerai pas à vous donner un tarif fixe pour ce tailleur car il y a quelques années que je n’ai pas rendu visite à Narin. Mais pour un costume  CMT (« Cut, Make, Trim » i.e. vous fournissez le tissu) intégralement entoilé, le tarif était aux environs de 22’000 THB soit moins de 600 euros au taux de change de l’époque.

Son travail est de qualité et le travail sur les boutonnières est parfois supérieur à ce que l’on trouve en Europe.

Une belle adresse et d’excellentes chemises également dont certaines tiennent encore fièrement leur rang dans mon dressing.

Paul Lux

— — —

Paul Lux Tumblr
Narin Couture
Tanika Tailor