Stivaleria Savoia une pépite milanaise

Sonya Glyn NICHOLSON

Stivaleria Savoia une pépite milanaise

Stivaleria Savoia est une charmante petite échoppe située dans le coeur de Milan, où une clientèle éduquée aime se rendre pour commander une paire de souliers ou de bottes sur-mesure, réalisées dans les règles de l’art par une petite équipe de bottiers travaillant sur place ou depuis leur domicile.

Une petite maison, une grande réputation

Si le sujet de l’élégance masculine classique vous passionne et que vous ne connaissez pas encore Stivaleria Savoia à Milan, alors vous devriez être intéressé par ce reportage sur ce chausseur traditionnel aussi discret que compétent.

Stivaleria Savoia a commencé à fabriquer des bottes, des souliers et des articles en cuir dès 1925, avant d’être achetée, en 2004, par le célèbre fabricant napolitain de cravates E.Marinella.

Mais pourquoi une marque célèbre comme E. Marinella (dont la – minuscule – boutique à Naples reste un passage obligé pour tout gentleman au moins une fois dans sa vie) a-t’elle fait l’acquisition d’une boutique/atelier de souliers traditionnels dans le centre de Milan ?

La réponse semble assez simple : acheter Stivaleria Savoia était un pari peu risqué tant l’expérience et la réputation de cette petite maison sont grandes.

Historiquement, l’activité principale de la maison était, à partir de sa fondation en 1925, la fabrication de bottes militaires pour les cavaliers du régiment de Cavalerie de Savoie (ndt : Reggimento Savoia Cavaleria). Ceci explique le nom initial de la maison (Stivaleria pouvant se traduire par « fabrique de bottes ») et surtout l’ambiance très « équestre » de la boutique dans laquelle trônent encore de magnifiques selles d’équitation (qui ne sont, bien sûr, pas à vendre).

Toutes les personnes ayant franchi le seuil de cette maison ont été frappées par l’atmosphère très particulière qui se dégage du lieu. Une atmosphère calme, reposante, accueillante qui rappellera sans doute à certains d’entre vous, selon votre âge, les visites que vous faisiez autrefois à la boutique de vêtements masculins du coin avec votre mère lorsque celle-ci était à la recherche d’un cadeau pour votre père ou votre oncle.Vous vous souvenez de ces boutiques de votre jeunesse ? Les chaussettes sombres étaient suspendues sur le mur de la boutique, les mouchoirs blancs étaient rangés de façon un peu chaotique sur les étagères en noyer et les carousels étaient remplis de ceintures en cuir particulièrement odorifères. Les propriétaires des lieux vous étaient si familiers que vous aviez l’impression qu’ils avaient toujours vécu ici et chaque visite était agréable pour ne pas dire réconfortante, tant les sourires, l’attention et le plaisir de la discussion étaient toujours au rendez-vous.

L’odeur et l’atmosphère de ce type de boutiques restent généralement gravées dans les mémoires pour toujours.

IMG_5388

Stivaleria Savoia à Milan est l’une des rares boutiques dans le monde où vous pourrez retrouver ce type d’ambiance quasiment intacte, comme si l’endroit était resté imperméable aux changements extérieurs et avait su protéger son atmosphère originelle. Ajoutez à cela un savoir faire presque centenaire en matière de fabrication de souliers à la main (à des tarifs qui restent, à ce jour, plutôt raisonnables pour des souliers nécessitant presque 50 heures de travail à la main) et vous obtenez Stivaleria Savoia, une boutique charmante, à l’accueil plus-que-parfait et aux produits de grande qualité.

Les clients du sur-mesure maison sont issus de l’establishment milanais, mais également de capitales européennes voisines. La maison compte également dans sa belle clientèle quelques noms célèbres ainsi que quelques grands amateurs de la chose bottière qui viennent du monde entier pour chercher à Milan un artisanat traditionnel de premier plan.

Les sujets du confort et des zones de pression sur les pieds sont des sujets qui sont pris très au sérieux chez Stivaleria Savoia. La maison jouit d’ailleurs d’une excellente réputation dans le domaine, très spécifique, des pieds dits « sensibles ». Mais cette maîtrise reconnue en terme de confort ne se fait jamais au détriment du style, comme vous allez le constater.

En dehors de ce « coeur » de métier – le soulier sur-mesure fait main – qui fait la notoriété et le succès de la maison, la boutique offre également une gamme classique de souliers en prêt-à-porter (à partir de 380 euros), des cravates (E. Marinella évidemment !), des parapluies, de (très beaux) bagages, un peu de prêt-à-porter (pantalons, vestes sports ou de campagne), des ceintures qui fleurent bon le cuir de qualité ainsi que des produits plus rares comme des cravaches, quelques chapeaux haut de forme et mêmes quelques antiquités…

La fabrication d’une paire de bottines

Lyle Roblin, l’un des deux photographes de PG, est un homme d’action, restant de longues périodes debout, portant souvent des équipements très lourds (le matériel d’éclairage notamment) et voyageant dans toute l’Europe pour visiter, avec nous, des ateliers de classe mondiale pour les besoins de Parisian Gentleman mais aussi pour ceux du prochain livre d’Hugo « The Italian Gentleman », à paraître en 2017 chez Thames and Hudson.

C’est donc, tout naturellement, à lui que le directeur de Stivaleria Savoia, Fausto Risi, a proposé de tester une paire de souliers sur-mesure afin de juger de la qualité et du confort de la production maison.

Voici, en images, un résumé de l’expérience bespoke de Lyle avec, dans le rôle principal, le bottier Fillipo Ballato, qui officie à l’arrière de la boutique et que vous apercevrez derrière la vitre qui sépare le magasin de son minuscule atelier.

1IMG_9535

IMG_4235

IMG_4396-1

Après avoir regardé de nombreux modèles et hésité un long moment, Lyle se décide finalement pour une paire de bottines derby brogues et, après avoir pris en main pas mal de peaux, pour une jolie peausserie en Box calf.

Après la prise de mesure le processus s’enclenche : travail sur la forme de la bottine (modifiée selon la prise de mesures et l’anatomie des pieds du client), découpe du cuir selon le patronage du modèle par Silvia Somaini, et mise en route de l’assemblage de la tige.

IMG_4388-1

hugo haircut

IMG_4321-1

IMG_4320-1

IMG_4339-1

IMG_5387-1

Une fois la forme prête, une semelle (la première de montage) est mise en place sous la forme et le travail de piquage peut démarrer. Dans le cas d’un soulier fait main comme celui-ci, la technique utilisée est celle dite du « cousu trépointe » (hand-welting en anglais). La tige est étirée, puis piquée avec une alène pour y insérer un fil de lin poissé et est assemblée à la semelle (la première) au moyen de la trépointe (la petite bande de cuir faisant le tour de la chaussure).

Voir ci dessous les différentes étapes de la fabrication de cette très belle paire de bottines avec des prises de vues réalisée par Lyle lui-même à différent moments du processus.

IMG_5890

IMG_6463

IMG_6542

IMG_6795

IMG_6823

IMG_7743

IMG_7748

IMG_7751

IMG_7845

IMG_7876

IMG_6892

Une fois les bottes terminées, un joli travail de finition (cirage, polissage, glaçage) est réalisé (toujours sur place).

Le résultat est une magnifique paire de bottines sur mesure qui, si elles sont correctement entretenues, dureront une vie entière et pourront même être transmise à la génération suivante.

La forme de Lyle, quant à elle, est archivée et conservée dans la sous-sol de la boutique pour une éventuelle utilisation future (une autre commande de l’intéressé).

IMG_9445

IMG_9473

IMG_9544

IMG_5336

Neuf mois plus tard : après avoir porté ses boots à quelques reprises, Lyle a d’abord ressenti quelques points de pression car les souliers chez Stivaleria Savoia sont, à dessein, réalisés très près du pied. Mais après avoir pris le temps nécessaire pour « faire » ses souliers (7 à 8 ports de quelques heures) il put enfin faire l’expérience du confort impressionnant des souliers produits par cette vénérable petite maison milanaise que nous recommandons, chez PG, sans aucune réserve.

A visiter absolument lors de votre prochain passage à Milan, ne serait-ce que pour respirer l’atmosphère apaisante de cette petite maison/boutique, digne représentante d’une certaine conception, aujourd’hui largement révolue, du commerce de luxe.

— — —

Stivaleria Savoia : Via Petrarca, 7 angolo Vincenzo Monti 20123 Milano. Tél : +39 02 463 424 ( voir le Site Web)

Prix :

– Souliers prêt-à-porter : Entre 380 et 600 euros.

– Souliers sur-mesure : 2000 euros (hors peaux exotiques).

– Bottine sur-mesure : 2400 euros.

– Bottes sur-mesure (d’équitation, de chasse) : 3000 euros.