Le costume
"toutes saisons"
VBC Fabric Academy 3

Sonya Glyn NICHOLSON

Le costume « toutes saisons » existe-t-il vraiment ? VBC Fabric Academy 3

Will Roger ne mâchait pas ses mots lorsqu’il disait : « beaucoup trop de gens passent leur temps à dépenser l’argent qu’ils ont gagné en achetant des choses qu’ils ne désirent pas vraiment, juste pour impressionner d’autres gens qu’ils n’aiment même pas ». Mr Roger nous pousse donc à réfléchir, avec cette formule choc, à la véritable motivation qui se cache derrière nos achats.

Will Roger

La philosophie de Will peu sans doute aussi s’appliquer à notre domaine : quelle est, en effet, notre motivation lorsque nous achetons des vêtements ? Les réponses à cette question sont évidemment multiples, mais l’une des réponses évidentes est que nous aimons bien nous habiller parce que cela nous procure tout simplement du bien-être.

Mais s’il vous est déjà arrivé d’avoir besoin d’aide, dans une ville où vous ne trouvez pas votre chemin ou dans un restaurant, vous avez également sans doute remarqué à quel point vous êtes mieux traités lorsque vous êtes habillés élégamment. Il semblerait donc aussi que nous aimions bien nous habiller parce que les autres nous traitent mieux lorsque nous sommes élégants.

D’un point de vue artistique, nous nous habillons bien car c’est une façon d’exprimer notre personnalité. Et d’un point de vue plus conservateur, nous nous habillons aussi pour montrer que nous respectons les autres dans certaines situations (professionnelles, formelles etc.)

Si vous êtes d’accord avec les quelques hypothèses exprimées ci-dessus, alors cela prouve bien que la façon dont nous nous habillons a plus à voir avec les émotions que nous créons autour de nous qu’avec la stricte, et superficielle, intention d’impressionner autrui à tout prix.

Bien loin d’être une activité superficielle, la maîtrise d’un style personnel élégant procure en effet un vrai sentiment de confiance en soi, déclenche (presque) à tous les coups de la courtoisie de la part d’autrui et nous permet, en retour, de montrer notre respect aux personnes qui nous entourent.

Mais construire une gare-robe digne de ce nom peut s’avérer onéreux et si votre budget n’est pas illimité, il devient important de vous éduquer afin de faire les meilleurs achats possibles. Un homme comme Warren Buffet, qui a eu énormément d’argent pendant sa vie, aimait rappeler que « le prix, c’est ce que vous payez, et la valeur c’est ce que vous obtenez ».

Et dans ce registre, posséder un costume « toutes saisons », c’est à dire un costume qu’il est possible de porter toute l’année (hormis, évidemment, de mi-juin à mi-septembre lorsqu’il fait très chaud) est une sorte de petit miracle, à la fois stylistique et financier.

En effet, posséder un costume qu’il vous sera possible de porter (presque) toute l’année vous permettra également de laisser reposer vos costumes d’hiver et d’été plus longuement entre chaque port, ce qui allongera considérablement leur durée de vie.

Pour faire court, si votre budget n’est pas extensible et/ou si vous démarrez tout juste votre garde-robe, alors posséder un costume « toutes saisons » est presque obligatoire et vous rendra la vie beaucoup plus facile.

Combien de costumes posséder ?

Le vétéran de la seconde guerre mondiale Joseph Drexel Biddle Jr, aussi appelé A.J. aux USA, était une personnalité mondaine très fortunée qui devint un diplomate avant d’être nommé, au sommet de sa carrière, « US Major General » (l’équivalent de Général deux étoiles en France).

flair_july50ajbiddle_0002

AJ Bi

A.J. (1897-1961) était une icône du style masculin de son époque et les membres de sa famille reçurent tous les honneurs : deux d’entre eux fondèrent deux universités aux USA, un autre fut canonisé tandis que de nombreux autres occupèrent des fonctions importantes dans l’armée et la diplomatie.

Malgré son élégance légendaire et ses moyens quasi illimités, A.J. était connu pour ne posséder que sept costumes dont :

– deux costumes croisés bleu navy,

– un costume droit bleu navy en serge,

– un costume croisé bleu foncé à rayures tennis en flanelle,

– un costume droit bleu foncé à rayures tennis en flanelle,

– un costume croisé gris en flanelle.

(Nous n’avons pas réussi à trouver l’information sur le septième costume).

Autre exemple, le fondateur de PG, Hugo Jacomet, ne possédait, jusqu’à récemment « que » douze costumes (plus deux vestes sport et un smoking). Voir à ce sujet son article intitulé comment j’ai construit ma garde-robe.

Hugo Parisian Gentleman

Mixer les souliers et les accessoires (cravates, mouchoirs, chaussettes) peut, avec un peu de goût et de créativité, donner une apparence très variée à une garde-robe en réalité relativement limitée. En clair, il n’est absolument pas nécessaire de posséder un dressing plein à craquer de costumes et de vestes pour affirmer votre style.

Dans la liste ci-dessus, nous notons que Biddle possédait, à priori, trois costumes en flanelle (donc strictement d’hiver) et trois costumes plus saisonniers.

Evidemment, le choix des tissus lorsque vous achetez ou commandez un costume est un facteur très important. Le secteur des tissus pour costumes et vestes est en pleine effervescence depuis quelques années et les innovations sont légion. Mais pour ceux d’entre vous qui démarreraient tout juste leur démarche sartoriale, voici quelques points de repère fondamentaux :

– Tout d’abord privilégiez les tissus 100% naturels (qu’il s’agisse de matière animale – laine – ou végétale – lin ou coton). Evitez à tout prix les fibres synthétiques pour des raisons de style, de tenue, de durabilité et de confort.

La pure laine : 

– La laine peignée (worsted wool) : solide et durable, la laine peignée peut être légère, medium ou épaisse selon l’usage saisonnier. C’est dans cette catégorie que vous trouverez les tissus susceptibles d’être portés presque toute l’année.

– La flanelle : une laine cardée plus lourde, particulièrement résistante et très adaptée à l’hiver. La finition si particulière de la flanelle (aspect duveteux et texturé, doux au toucher) donne sa quintessence visuelle dans des nuances de gris et de bleu.

– Le tweed : un tissu lourd lourd et épais, en laine cardée, adapté aux climats rudes et/ou aux activités en extérieur pour sa bonne imperméabilité et sa solidité.

– La laine tropicale (aussi appelée fresco ou laine froide) : une laine légère (moins de 250 gr) au tissage moins dense (pour laisser passer l’air), mais qui possède le défaut de se froisser plus facilement.

Le mélange laine et cachemire : un mélange de haute qualité qui offre une belle texture et un drapé magnifique. Peut-être un peu brillant au début, mais qui se patine avec bonheur au fil du temps.

Le pur cachemire : sublimement doux et très onéreux, le cachemire (la laine de la chèvre cachemire) est un magnifique tissu de luxe, mais qui, dans le cas de ports fréquents, peut s’avérer moins robuste que les mélanges de laine. Attention le cachemire attire particulièrement les mites (eh oui, elles ont des goûts de luxe !) Une merveille de tissu mais qui demande beaucoup de soin, tant au port qu’au stockage.

Le coton et les mélanges de coton : le pur coton est léger et laisse passer l’air, mais peut s’avérer un peu « raide » au port.  Les mélanges utilisent parfois du lycra ou de l’élasthanne pour apporter un peu d’élasticité. Le coton se froisse facilement (sans le charme du lin) et peut vite mal se tenir. De bonnes options cependant pour des vestes plus décontractées.

Le lin : d’origine végétale (comme le coton), le lin est le tissu d’été par excellent. Le fait qu’il se froisse très facilement fait partie intégrante du charme indéniable de ce tissu. Attention, il peut être difficile à entretenir, notamment en cas de tâches.

Le velours : un tissu de luxe, généralement à base de soie ou de coton qui offre un aspect lustré et brillant et un touché très doux. Le tissu de référence pour une belle « smoking jacket ».

La soie / les mélanges de soie : Un tissu qui laisse passer l’air et qui possède un tombé souvent magnifique. Proposé aujourd’hui dans de nombreuses épaisseurs, c’est une matière qui possède de belles propriétés thermiques (en été comme en hiver). L’ajout de soie dans d’autres matières apporte, souvent, plus de souplesse, un meilleur drapé et une belle impression de luxe.

SIMONA SOGNO, DESIGNER CHEZ VBC  : LE COSTUME « TOUTES SAISONS »

Si vous habitez dans une région au climat non tempéré, où il fait toujours froid ou toujours chaud, alors parler de costume « toutes saisons » est, bien entendu, une aberration.

Mais si vous résidez principalement dans une région tempérée (avec de vraies saisons), alors peut-être vous êtes-vous souvent posé la question de la pertinence d’acheter un costume dit « toutes saisons ». Et d’ailleurs un tel costume existe-t-il vraiment ?

Selon Simona Sogno, designer chez Vitale Barberis Canonico, cela ne fait aucun doute : ce type de tissu (et donc de costume) existe bel et bien et vous vous devez d’en posséder au moins un dans votre garde-robe !

Simona Sogno_BN

Originaire de Biella, Simona Sogno est une vraie piémontaise qui a su, avec succès, s’imposer dans un monde majoritairement masculin. Elle est diplômée de l’Institut Technique et Industriel de Biella et a également étudié à l’Institut Marangoni de Milan.

Son parcours professionnel est riche et très dense, avec un expérience significative chez des grands noms de la mode féminine et masculine.

Passionnée par les aspects techniques de sa profession et toujours impeccablement vêtue, Miss Sogno est un vrai puits de science concernant le design, la construction des costumes masculins, et même l’histoire de la mode !

C’est donc tout naturellement à elle que nous nous sommes adressé pour nous parler de la collection la plus populaire chez VBC : la bien-nommée « Perennial Line ».

perennial yes

VBC Perennial occhio di pernice

Cette gamme « Perennial » porte bien son nom car elle propose des tissus dont l’objectif est, précisément, de d’adapter à tous types de conditions climatiques.

Pour concevoir un tissu « toutes saisons », il est nécessaire de prendre en compte non seulement la qualité et l’épaisseur du tissu, mais également les couleurs et les motifs qui ne doivent, évidemment, pas être trop saisonniers. Et c’est dans ce registre que Simona possède une réelle expertise.

Voici les deux tissus qu’elle a sélectionné au sein de cette gamme « Perennial ».

WORSTED SUIT (réf 86.8158/3) 100% LAINE – 260 g/m

VBC Perennial line

VBC Perennial line 2

La laine peignée est l’un des produits phares de VBC, qui a fait sa réputation dans le monde entier. Chaque année ce sont plus de 2,3 millions de mètres de cette laine qui sont fabriqués à Pratrivero.

Le Super 110s maison est en effet l’un des tous meilleurs au monde et soutient souvent la comparaison avec des chiffres plus élevés (et beaucoup plus onéreux). Cette laine fine est composée de fibres d’un diamètre de 17,70 microns ce qui donne au tissu une belle luminosité – sans être trop brillant – et une « main » souple et soyeuse.

Le design du tissage en « twill  » est d’une grande adaptabilité et conviendra à tous types de costumes, des plus classiques aux plus modernes et à tous types d’environnements, des plus formels aux plus décontractés.

Parmi les maisons qui utilisent cette gamme, l’on peut citer Paul Smith, Hackett, Brooks Brothers, Lardini, Corneliani, Canali, Cucinelli, Bale et Boglioli, parmi de nombreux autres.

WORSTED SPORTS COAT (44.990/2) 100% LAINE – 240 g/m

Worsted Jacket VBC 2 Perennial

Worsted Jacket Perennial VBC

Ce type de tissu est un « must-have » pour une veste sport « toutes saisons » adaptable et classique.

La laine utilisé et son poids intermédiaire (240 grammes par mètre) procure une belle sensation de chaleur en hiver tout en restant relativement léger au printemps. L’exemple parfait du tissu qu’il est possible de porter (presque) toute l’année

Le design présenté ici est également très adaptable : les carreaux simples avec leurs effets multicolores sont un bon exemple d’un tissu à la fois classique et moderne qu’il sera possible de porter dans de multiples occasions.

 QUELQUES CONSEILS POUR (BIEN) PORTER UN COSTUME « TOUTES SAISONS »

perennial vbc

Si vous vivez dans un endroit au climat tempéré (avec donc une amplitude thermique raisonnable, comme en France), alors il vous est vraiment possible de choisir des tissus qui vous accompagneront quasiment toute l’année :

1. Sélectionnez des tissus au « poids moyen » comme vous pourrez en trouver dans la Perennial Line de chez VBC.

2. Restez dans les tonalités bleu moyen, gris moyen ou brun moyen et évitez :

– les couleurs trop pâles qui seront trop connotées « été » pour les mois où il fait froid.

– les couleurs trop sombres qui absorbent la lumière du soleil et ajoutent de la chaleur pour les périodes plus estivales.

VBC Perennial_panama_grigio

3. Choisissez en priorité des designs classiques sans connotation saisonnière (tissus unis, rayures, prince de galles).

VBC Perennial_rigato _azzurro

VBC Perennial grisaglia

4. En hiver :

– Portez une chemise « button-down » d’une belle épaisseur et une cravate en soie lourde.

– Ajoutez un gilet pour avoir plus chaud, ainsi que des gants et une écharpe.

– Offrez vous un super bon manteau.

5. En été :

– Portez une chemise légère en coton « Sea Island » ou en voile de coton.

– Portez des mi-bas ultra-fins (voire pas de chaussettes selon votre goût et votre témérité).

– Optez pour des accessoires légers (mouchoirs en coton léger ou en lin) et pour de belles lunettes de soleil.