Geo. F. Trumper : le passé dans un flacon

Greg JACOMET

Geo. F. Trumper : le passé dans un flacon

Beaucoup de parfumeurs se réclament d’un passé glorieux, pétri de traditions et de recettes ancestrales aux nombreux secrets jalousement gardés. Et si dans le cas de (trop) nombreuses maisons il ne s’agit que de simples arguments marketing à la véracité franchement douteuse, Geo. F. Trumper fait indiscutablement partie de ces maisons qui auraient pleine légitimité à communiquer sur leur longue histoire. Si seulement la confidentielle institution Londonienne daignait communiquer !

Geo. F. Trumper, fondée à la fin du XIXéme siècle par un certain George Trumper, est une maison traditionnelle de barbier. Les quelques boutiques de la marque à Londres proposent d’ailleurs une gamme de services complète : taille de barbes et de moustaches, coupe de cheveux et service de manucure / pédicure, avec ou sans massage, dans des cabines privées.

La marque propose également une petite collection d’accessoires pour gentlemen : du rasoir droit au sac Holdall en cuir, en passant, et c’est l’objet de cet article, par une belle ligne de parfums de grande qualité aux tarifs très bien placés et qui vaut, selon moi, vraiment le détour.

Deux fragrances maison ont particulièrement retenu mon attention :

Wellington Cologne

wellington-cologne_large

Wellington Cologne est sans aucun doute l’une des plus fières et fidèles représentante des eaux de Cologne anglaises traditionnelles. Un simple mélange hespéridé musqué, citronné, orangé, relevé d’une branche de romarin et d’une épaisse louche de néroli, avec, peut être, quelques brindilles de pin pour agrémenter le tout.

Il s’agit d’une Cologne d’été. Austère, certes, mais d’une fraîcheur certaine et d’une belle longévité. Avis aux déçus de la faible longévité de l’Eau d’Orange Verte : un ou deux sprays sur le haut du buste, un spray sur chaque poignet, et vous voilà parti pour six bonnes heures de senteur citronnée-herbacée, un rien anisée, avec une touche médicinale qui rappelle encore, si besoin était, que Wellington Cologne est bel et bien un pur extrait du passé, mis en bouteille avec soin.

Un parfum qui n’est pas sans rappeler Blenheim Bouquet de Penhaligon’s (voir notre article ICI), bien que Wellington Cologne soit de plus de 25 ans l’aîné du classique de l’autre belle maison Londonienne.

Pour ceux qui cherchent une Cologne résolument old-school (lancée en 1876 !), âpre mais fraîche, volontiers surannée et capable de faire tourner quelques têtes, au sillage discret mais dotée d’une belle longévité, Wellington Cologne est assurément un excellent choix.

Et quel rapport qualité-prix !

– Prix indicatif (sur le site de Mes Chaussettes Rouges) : 61 euros le flacon de 100ml.

Eucris

eucris

Un bouquet hyper-viril d’épices séchées, de cuir et de tabac – un parfum boisé et relevé, herbacé et fumé, teinté d’encens et de patchouli. Eucris fait dans le classique. Et si ses ingrédients jouent à fond la carte de l’aromatique parfois outrancier, le résultat final sur la peau est surprenant de retenue : la coriandre poivrée de l’ouverture s’efface rapidement devant la puissance d’un accord groseille / mousse de chêne quasi liturgique.

Ensuite les notes de têtes retombent et les accords floraux apparaissent : on y perçoit du jasmin, du muguet – discret – et une touche de géranium, soulignée par du bois de santal musqué.

Eucris est un parfum certes sans compromis, mais d’une délicatesse certaine dans l’équilibre qu’il parvient à maintenir entre la fougère et le chypré.

Tout dans Eucris rappelle les classiques de la parfumerie masculine anglaise. On imagine ce vieux lord qui porte sa cologne comme un vieux costume : une épaisse chape de vapeur lourde sans grande élégance en soi, mais baignée d’une grande nostalgie, un peu élimée sur les bords peut-être, mais que les esthètes sauront apprécier.

Un parfum rare, en somme : une antiquité un brin gothique et résolument sombre, comme le laisse deviner le design de son flacon. Un herbacé qui sent la mousse et le cuir et qui semble, aujourd’hui encore, tout droit sorti de l’an 1912 – date de sa création.

Eucris est un parfum exigeant. Mais que l’adhère ou non à ses atours datés et à sa puissance évocatrice colossale, force est de constater qu’il s’agit là d’une excellente fragrance, qui saura ravir les amateurs de parfumerie old-school les plus exigeants.

– Prix indicatif (sur le site de Mes Chaussettes Rouges) : 65 euros le flacon de 100ml.

— — —

– Les parfums Geo. F. Trumper sont disponibles sur le site de la maison.

– Nos amis de Mes Chaussettes Rouges distribuent la marque avec plusieurs références de la gamme disponibles sur leur boutique en ligne mais également dans leur boutique du 15ème arrondissement à Paris.