La veste sport du 21ème siècle par Cifonelli et Drago

Hugo JACOMET

La veste sport du 21ème siècle par Cifonelli et Drago

Gentlemen,

ce n’est pas sans une certaine fierté que j’ai la joie de vous présenter, comme je l’ai fait à de nombreuses reprises par le passé, la dernière création en Grande Mesure de Lorenzo Cifonelli baptisée la veste « Hugo »…

La raison pour laquelle cette  veste hors normes porte mon prénom est simple : comme vous le savez sans doute, nous sommes, avec Sonya, quasiment toujours en voyage (pour les besoins de PG, de Sartorial Talks et de nos livres) et hormis lorsque nous avons la chance de voyager de temps en temps en Business Class pour les longs courriers, nous sommes constamment confrontés, pour les voyages plus brefs, à l’épineux problème du « traitement » reçu par nos vestes et manteaux lorsque l’hôtesse (ou le steward), malgré nos protestations, commence à comprimer nos vêtements chéris dans les compartiments à bagages en étant incapable de faire la différence entre une veste en grande mesure, une veste de survêtement, une doudoune ou un Kway…

Je suis sûr que beaucoup de nos lecteurs comprennent ce dont je parle. Quel stress surtout lorsqu’il s’agit de votre veste sport croisée en cachemire à laquelle vous faites constamment attention, même dans votre propre dressing !

Même chose au restaurant lorsque, pour respecter vos hôtes ou vos invités, vous déjeunez ou dînez en conservant, évidemment, votre veste et que le serveur vous éclabousse avec, au mieux, un peu de vin blanc, au pire un peu de vin rouge ou, encore plus classique, lorsque vous ruinez vous-même votre poche poitrine « barchetta » en l’éclaboussant avec l’huile d’olive de votre délicieux plat de pates…

Et je ne parle même pas des nombreuses fois où, après avoir eu toutes les peines du monde pour trouver une place de parking pour votre voiture et alors que vous vous hâtez car vous êtes 20 minutes en retard à votre rendez-vous, le ciel s’assombrit d’un seul coup et une averse intempestive transforme votre veste en flanelle dont vous êtes si fier, en une espèce de vêtement difforme, trempé et pesant dix kilos.

Bref, cela fait des années que je me demande quand viendra le jour où nous pourrons vraiment nous affranchir de tous ces petits tracas qui nous pourrissent la vie (sartoriale s’entend) et nous permettra enfin de ne plus être constamment à l’affût de la moindre tâche, de la moindre hôtesse de l’air indélicate ou de la moindre averse.

Lorsque qu’avec Sonya nous avons rencontré l’année dernière par l’intermédiaire de notre ami Gaetano Aloisio, la maison de tissus Drago et que Paolo Drago nous a fait visiter son entreprise, nous avons tout de suite été impressionné par le travail de Recherche et Développement effectué par ce producteur de tissus de luxe très réputé au sein des professionnels, mais jusqu’alors injustement méconnu du grand public. Nous y reviendrons en détails dans ces colonnes d’ici peu.

Mais c’est lorsque Paolo Drago nous a fait découvrir certains de ses tissus dits « multi-fonctionnels » que l’idée de cette veste est née dans mon esprit. Rendez-vous compte : le tissu utilisé pour cette magnifique veste sport est la désormais célèbre « Rugby Flannel » de Drago, une flanelle révolutionnaire et ce, à plusieurs égards :

  • Il s’agit d’une flanelle relativement légère (300 gr) qui offre une élasticité naturelle (« natural stretch ») sans l’ajout d’aucune matière synthétique comme l’élasthanne (aujourd’hui largement utilisée dans l’industrie textile pour donner de l’élasticité aux tissus et donc un confort très supérieur). Dans le cas de la « Rugby Flannel » de Drago, il s’agit d’un tissu 100% en laine mais dont l’élasticité est obtenue grâce aux techniques de tissage maison. Cette élasticité de 20% environ est un vrai plus, notamment pour ceux d’entre vous qui recherche un confort optimal (en scooter par exemple ou en avion) sans pour autant renoncer à être élégant. Très convaincant !

  • Il s’agit également d’un tissu vraiment déperlant et résistant à l’eau, au vin et aussi à l’huile (d’olive). Le tissage est en effet effectué en imitant la structure de la tige de la fleur de lotus qui est connue pour être complètement imperméable et anti-attachante. Ce même principe est également utilisé pour un autre tissu de chez Drago – très léger cette fois-ci, 210 gr – baptisé « Blue Feel ». Nous avons d’ailleurs fait un test avec de l’eau et du vin blanc directement sur le tissu comme vous pouvez le voir sur cette petite vidéo que nous avons récemment postée sur notre compte Instagram : Tissu Blue Feel. Fini le stress de la tâche de vin ou d’huile ! Même une petite averse ne ruinera plus votre veste (si vous ne restez pas, évidemment, 10 minutes sous une pluie battante!!). Une véritable petite révolution…

J’ai eu souvent l’occasion d’écrire que depuis que la course effrénée à la finesse extrême (Super 280s et au dessus) semblait toucher les limites de ce que la nature était capable offrir (la laine étant, rappelons le, une matière naturelle issue de la tonte d’animaux, moutons ou chèvres), les grandes innovations futures allaient venir, dans le domaine sartorial, des propriétés thermiques et techniques des tissus de nos costumes et de nos manteaux. Et n’en déplaise à certains puristes qui ne jurent que par les tissus dits « vintage » ou les flanelles de 400 grammes (que j’adore aussi par ailleurs), ces tissus de nouvelle génération, lorsqu’ils sont fabriqués sans matière synthétique, apportent vraiment quelque chose de plus en matière de durabilité et de confort.

Quant à la veste imaginée par Lorenzo Cifonelli pour ce projet un peu hors normes, elle est évidemment de toute beauté et n’est pas sans rappeler sa célèbre veste en laine de Yak la QILIAN.

Cette veste en grande mesure est produite en édition limitée (et numérotée) de 15 exemplaires en flanelle 280gr (pour l’hiver et l’automne). Elle est également disponible (toujours en 15 exemplaires) dans sa version printemps/été avec le tissu Blue Feel.

Lorenzo Cifonelli et Drago auraient-ils inventé la veste sport classique de demain ?

Cheers! Hugo

— — —

Pour tout demande d’information ou pour toute réservation de cette pièce d’exception, merci d’envoyer un email à hugo@parisiangentleman.fr