12 conseils pour paraître plus mince

Sonya Glyn NICHOLSON

12 conseils pour paraître plus mince

Changer ses habitudes vestimentaires requiert du temps et des efforts.

Tout le monde n’a pas forcément le temps ni même l’envie de s’y atteler, surtout après une journée de travail bien remplie. Il faut dire que le sujet est vaste et parfois intimidant : la seule idée de s’y consacrer et de devoir faire le tri parmi l’avalanche de conseils plus ou moins avisés disponible sur le web peut être, pour certains, rédhibitoire.

La tâche est d’autant plus ardue pour l’homme corpulent car il ne souhaite pas forcément investir dans une garde-robe qui devra être quasi-intégralement retouchée en cas de perte de poids… Si telle est votre inquiétude, j’ai une bonne nouvelle pour vous : vous n’avez pas à « attendre » de perdre du poids pour devenir élégant !

Un homme fort, bien habillé, se sentira bien mieux dans sa peau que bien des hommes plus minces. Il se sentira, en outre, parfaitement à l’aise dans bon nombre de situations sociales ce qui, par extension, pourra parfois l’inciter à vraiment se prendre en main, faire plus d’exercice physique et ajuster son alimentation : c’est un cercle vertueux, dont la décision de vouloir se sentir au meilleur de soi « sartorialement » fait intégralement partie.

Si vous décidez de faire le premier pas, soyez cependant avertis : le chemin est long et semé d’embûches. Il est donc important de bien garder en tête que les erreurs que vous ferez inévitablement en cours de route (et qui vous feront vous sentir parfois très gênés) font partie intégrante de l’aventure sartoriale. Il s’agit avant tout de volonté, de persévérance et d’estime de soi.

Gardez également à l’esprit que les personnes qui se moqueront de vous pour vos erreurs  feraient mieux de se concentrer sur elles-mêmes. Se comporter avec élégance est toujours plus valorisant que n’importe quelle tenue vestimentaire, si parfaite soit-elle.

Vous êtes sans doute déjà au fait des conseils classiques pour l’homme souffrant de surpoids conséquent : les couleurs sombres ont un effet aminçissant, les motifs chargés ont l’effet inverse tout comme les cols roulés, les motifs à lignes verticales ont la réputation d’allonger la silouhette et porter des vêtements trop grands est bien entendu déconseillé.

Si vous êtes particulièrement corpulent, vous ne pourrez probablement pas vous en tenir au prêt-à-porter pour tous les éléments de votre garde-robe. Identifiez donc rapidement les pièces de votre tenue qui sont introuvables dans une taille satisfaisante en prêt-à-porter pour vous (pantalon, veste, chemise) et qui devront êtres faites sur-mesure, puis prenez rendez-vous chez un tailleur OU dans une boutique proposant une offre de sur-mesure (en fonction de votre budget) afin de faire l’acquisition de ces quelques pièces basiques autour desquelles vous pourrez commencer à construire votre garde-robe.

Puisqu’il s’agit de notre premier article intégralement dédié aux gentlemen corpulents, nous avons inclus en fin d’article quelques liens intéressants pour aller plus loin dans le sujet.

Pour débuter, voici nos 12 conseils pour marier embonpoint et élégance :

 

1 - Portez des souliers magnifiques

corthay-jouvet-54098a

Un homme corpulent en impose, par définition. Donc assumez votre stature et habillez vous en conséquence car un homme fort sera toujours plus élégant en version habillée qu’en version décontractée. Evitez donc, autant que faire se peut, le « casual », en faveur de tenues qui inspirent une certaine autorité.

Et l’un des éléments les plus importants d’une belle tenue sont les souliers. Une très belle paire de chaussures fait, dans ce cas plus que dans tout autre, toute la différence. Et surtout ne vous limitez pas aux énormes chaussures à grosses semelles et aux lignes lourdes (celles que l’on voit partout aux USA). Il est tout à fait possible pour un homme corpulent de porter des souliers élégants !

N’hésitez donc pas à accorder une part importante de votre budget à l’achat de beaux (et de bons) souliers. Il est désormais possible de faire l’acquisition d’une (vraie) belle paire pour environ 200€ (voir la sélection PG des souliers ICI pour vous aider à démarrer du bon pied). Commencez par les premières marques de cette sélection afin d’affiner vos goûts à moindre coût, puis faites votre petit bonhomme de chemin dans une offre désormais pléthorique.

 

2. Portez des bretelles

Rugged Old Salt braces

Une belle paire de bretelles possède le double avantage de faire tenir votre pantalon en place, et de le faire tomber sur vos (magnifques) souliers avec un très beau drapé. Il s’agit d’une alternative intéressante à la ceinture particulièrement pour l’homme fort, car la ceinture tend à couper, visuellement, la silouhette en deux. Ce qu’il faut éviter à tout prix.

Même dans un contexte peu formel, une paire de bretelles portée sous une veste sport fonctionne pratiquement à tous les coups. Les bretelles à pinces sont devenues tout à fait acceptables de nos jours, dans le cas où vous n’appréciez pas les bretelles à boutons, même si un beau pantalon coupé et pensé pour être porté avec une paire de bretelles à boutons possède un charme et un confort tout à fait uniques.

Dans le cas où vous seriez obligé de porter une ceinture (par manque de bretelles), assurez vous que cette dernière ne soit pas trop épaisse, et surtout que sa couleur soit exactement la même que celle de votre pantalon. Evitez en effet d’attirer l’attention sur votre ceinture (et donc sur votre abdomen) afin de conserver une silhouette visuellement aussi élancée que possible.

Et bien entendu (cela vaut pour tout le monde)… ne portez jamais une ceinture et des bretelles en même temps !

 

3. Choisissez des vestes tailleurs (ou qui pourraient l’être)

tumblr_mlqr1oz8Sk1qad1efo1_500

Considérez les points suivant avant de faire l’acquisition d’une nouvelle veste :

A. Tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir du bespoke ou du sur-mesure, mais fort heureusement, ce n’est pas une fatalité. Il y a en effet beaucoup à apprendre de la manière dont une veste en grande mesure tombe sur le ventre d’une personne corpulente. Pour les plus perspicaces d’entre vous, voici un petit extrait (en anglais) d’un texte de Richard James (de Savile Row) sur le tombé de la veste :

“[Notice] an explanatorily named fish cut sketched on the pattern (above) and made in the canvas (below) of a nice two-piece navy twill suit. A good cutter will put a fish cut into the front, tummy region of a canvas (which helps structure and give overall definition to a suit) when he needs to create more shape and mould the cloth around the middle region of a portlier, more rotund gentleman. It works to ensure that the suit coat (jacket) really fits and doesn’t hang from the stomach like a skirt. One of the more advanced, rather tricky techniques of bespoke Savile Row tailoring.” (See text and illustrations here via Richard James).

Pour les non-anglophones, l’idée principale à tirer de ce petit extrait est la suivante : faites attention à la manière dont les pans de votre veste tombent en dessous de votre abdomen si vous n’avez pas la chance de faire faire vos vestes en sur-mesure. Le tombé d’une veste varie en effet fortement d’une marque à l’autre en prêt-à-porter.

Evitez les vestes qui vous tombent sous les hanches à la manière d’une jupe ! Ce n’est pas un détail à négliger – un peu de prudence à ce niveau fera toute la différence.

B. Accordez une attention toute particulière aux épaules de la veste. Pour les hommes de corpulence moyenne, les épaules d’une veste ne devraient jamais dépasser les épaules elles-mêmes. C’est même l’un des signes principaux d’une veste bien ajustée. Toutefois, l’homme corpulent fait exception à cette règle et pourra se permettre de porter une veste dont les épaules dépassent légèrement ses épaules naturelles. Ce petit « truc » permettra d’accentuer le « drop » (le rapport poitrine/taille) et donc d’amincir légèrement visuellement la taille.

C. Faites très attention au « collar-gap », le redoutable espace entre le col de votre veste et le col de votre chemise : vous ne devriez même pas être capable de passer un doigt entre l’arrière de votre col de votre chemise et celui de votre veste en vous tenant droit (voir l’article complet sur le « Collar Gap » ICI). Si vos vestes présentent ce défaut, ajustez le col de votre veste à chaque fois que vous vous levez en tirant sur les pans de votre veste vers vos pieds d’un coup sec.

D. En cas de postérieur imposant, évitez les vestes à double-fentes latérales, qui ne manqueront pas d’attirer l’attention sur votre derrière. Préferez la fente unique (si j’ose dire !!), ou même l’absence complète de fente pour un effet vraiment amincissant.

 

4. Optez pour des pantalons à pinces et à taille haute (ou naturelle)

ben G.
Si vous avez du ventre, alors vous savez sans doute déjà que vous devriez porter des pantalons à pinces (simples ou doubles) car les pantalons sans pinces auront un effet désastreux pour vous : celui de former un renflement exagéré au niveau de la ceinture. Pour autant, des pinces qui s’étirent trop (comme un accordéon !), seront aussi très mauvaises pour votre silhouette. Il est donc fondamental que les pinces de vos pantalons ne « tiraillent » pas du tout. C’est non négociable.

Les pantalons à plis sont généralement associés à des revers. Savoir si vous devez opter, comme l’immense majorité des hommes, pour des revers sur le bas de votre pantalon à pinces dépend cependant de votre morphologie. En effet, si vos jambes sont particulièrement courtes, alors vous pourrez vous permettre exceptionnellement de briser la règle « pinces/revers », afin d’étirer visuellement vos jambes.

Ceci nous amène tout naturellement à un autre point important : à quelle hauteur porter votre pantalon ? Si vous le portez trop « taille basse », vous devrez le remonter en permanence (un désastre…), prendre le risque de montrer votre derrière lorsque vous vous asseyiez et, encore pire, vivre la moitié de votre vie avec votre chemise pendouillant en dehors de votre « futal ».

A l’inverse si vous portez votre pantalon exagérément haut, vous finirez par vous sentir mal à l’aise et par ressembler à votre arrière-grand-père. Il en va de même pour la taille dite naturelle : cette position, lorsque l’on est fort, peut s’avérer inconfortable (sauf avec des bretelles qui, la plupart du temps, règleront le problème).

Dans ce domaine il est donc important d’écouter et de connaître votre corps, car la position que vous trouverez la plus confortable sera très souvent également la meilleure visuellement.

 

5. Ne portez jamais de vêtements bouffants et « baggy » !

cutler-in-bespoke

Cela va sans dire, mais cela va mieux en le disant : les vêtements amples ou trop grands pour vous, vous grossissent. Point final. Un vêtement ajusté (sans être moulant) résultera toujours en une silouhette plus élancée, quelle que soit votre ligne.

 

6. Réflechissez au positionnement des boutons sur votre veste

body-types-men

Décidez où se trouve la position idéale du bouton actif sur vos vestes. Faites des essais avec les vestes que vous possédez déjà. Jettez un oeil à l’image ci-dessus, repérez votre forme, et utilisez votre souris pour simuler le ou les boutons, et expérimentez : la manière dont sont placés vos boutons actifs influent en effet TRES fortement sur votre silouhette.

Un bouton actif placé haut aura pour effet de rétrécir votre torse et d’agrandir vos jambes, et inversement.

Vous seul connaissez l’emplacement de votre nombril, gardez cela en tête au moment de choisir la position de votre bouton principal. Personne ne sait donc où se trouve votre taille naturelle (normalement grosso-modo autour de votre nombril). Jouez avec cette idée, et trichez un peu avec l’emplacement de votre nombril (et donc de votre bouton actif) si cela arrange votre silouhette.

Habituez-vous à votre corps, et à la manière de vous présenter sous votre meilleur jour via vos vêtements : vous aurez alors d’autant plus de facilité à faire l’acquisition de belles pièces en PàP. En cas de visite chez le tailleur, parlez peu, laissez le faire son travail, mais parlez bien : je n’ai en effet encore jamais rencontré le moindre tailleur faisant la sourde oreille à un client qui pourrait l’aider à parfaitement cerner sa propre morphologie.

Faites des essais ! Amusez vous à trouver l’emplacement idéal pour vos boutons. Mettez une veste, placez vous devant un miroir, et jouez avec l’emplacement (simulé) des boutons en essayant de trouver l’emplacement idéal, adapté à votre morphologie. Puis, faites-vous faire une veste sur mesure qui prend en compte cette position, ou trouvez une veste en PàP dont l’emplacement des boutons correspond au mieux à vos préférences (voir cet article pour approfondir ce sujet important).

 

7. Faites attention à la largeur de votre pantalon (au niveau des cuisses et des chevilles)

tumblr_nq1me3qXDD1tmm3fpo1_1280

Les pantalons trop serrés au niveau des cuisses sont à proscrire absolument : le tissu risque en effet de se comporter de manière étrange et disgracieuse, en se coinçant à certain niveaux de la jambe, et en gonflant à d’autres… sans parler de l’innévitable tendance qu’aura votre pantalon à fuire le plancher à chaque fois que vous vous assiérez : un scénario à éviter à tout prix, si vous voulez éviter de passer la moitié de vos journées penché sur vos souliers à réajuster les jambes de votre pantalon.

Votre pantalon devra donc être raisonnablement (mais suffisamment) ample au niveau des cuisses pour éviter ce type de problèmes. Se sentir élégant, c’est aussi se sentir à l’aise dans ses vêtements.

Et qu’en est-il du bas de vos pantalons ? Si vous portez un pantalon avec des cuisses larges mais avec un bas très étroit, vous risquez fort de ressembler à une quille de bowling à l’envers. Inversement, si vos bas de pantalons sont trop larges, vous ne ferez qu’accentuer dramatiquement l’impression de forte corpulence.

Il est donc capital, une fois encore, de bien vous connaître , de faire des essais, beaucoup d’essais et de trouver les proportions de pantalon qui vous vont le mieux. Et croyez-moi un pantalon bien ajusté apporte énormément de bien-être et de confiance en soi.

 

8. Veillez à ce que votre col de chemise reste bien « calé » sous les revers de la veste (voir photo ci-dessus)

La chemise est l’un des éléments les plus sous-estimés concernant l’élégance des hommes forts. Et dans ce registre, le col de la chemise est un élément important à considérer. En cas d’embonpoint, assurez-vous que le col de vos chemises se nichent bien confortablement sous les revers de votre veste (voir l’article ICI pour plus de détails). Et si cette règle vaut pour tous les hommes, elle est encore plus importante en cas d’embonpoint.

C’est le genre de détail en apparence anodin mais qui peut faire des miracles pour adoucir la silouhette d’un homme au visage large et au cou épais. Bien entendu, faites également attention à ce que votre chemise soit suffisament longue pour ne pas avoir à la remettre dans votre pantalon toutes les deux minutes, devant tout le monde.

 

9. Utilisez du tissu de bonne qualité

A. Les rayures verticales allongent la silhouette  : c’est presque devenu un cliché, tellement on nous a rebattu les oreilles avec cette règle, non dénuée, d’ailleurs, d’une part de vérité. Cependant évitez la confiance aveugle ! Faites des essais, les « Chalk Stripes » et les « Pin Stripes » ne sont en effet pas pour tout le monde !

B. Les tissus épais « alourdissent » les silhouettes. Considérez plutôt les tissus toutes-saisons pour adoucir votre ligne (voir notre article à ce sujet ICI).

C. Evitez les forts contrastes de couleur entre le pantalon, la veste et le gilet. Essayez de rester, dans la mesure du raisonnable, dans les mêmes tons ou dans des tons complémentaires, afin de maintenir une certaine verticalité « fluide » dans la silhouette. Attention cependant : tout le monde n’est pas forcément d’accord avec ce point spécifique. Donc, encore une fois, faites des essais et voyez par vous même ce qui fonctionne le mieux pour vous.

 

10.  Des accessoires, s’il vous plaît !

tumblr_nsw2biWvcP1rugtzko1_1280

Vous aimez vos épaules et votre buste ? Ajoutez un petit accessoire, une épingle ou une fleur à votre boutonnière. Ou alors, jettez une pochette ou un mouchoir dans votre poche poitrine – quelque chose qui attire l’attention sur la zone que vous désirez, (pour la pochette, voir l’article suivant).

Peut-être préférez-vous mettre en valeur vos mains ? Dans ce cas portez une belle montre (et jettez un oeil à l’article de l’un de nos contributeurs sur l’achat de sa première montre ICI). Et pourquoi ne pas essayer de porter quelques bracelets, une belle bague, ou une paire de boutons de manchette vintage ? Une belle patine mettra également vos souliers en valeur – tout comme une belle boucle ou une belle paire de lacets fantaisie, par exemple.

Ne sous-estimez jamais non plus la puissance d’un beau noeud papillon, qui saura attirer l’attention sur vos yeux et votre visage en général. A vrai dire, le noeud pap’ rend particulièrement bien sur les hommes à forte carrure.

Amusez-vous autant que vous le souhaitez avec les accessoires et attirez l’attention sur la partie de votre corps que vous aimez. Vous avez tout à y gagner : en confiance, et donc en élégance.

 

11. Costume croisé, droit ou trois-pièces ?

baberuth

jackiegleason1 (1)

You-Cant-Take-It-With-You-Edward-Arnold

Ci-dessus, Babe Ruth, Jackie Gleason et Edward Arnlod portent respectivement un costume croisé, un costume droit et un costume trois-pièces.

Il n’existe pas vraiment de règles en ce qui concerne le costume qui conviendrait le mieux à l’homme fort – qui devra, comme tout le monde d’ailleurs, faire des essais. La règle ici est simple : il s’agit de se fier à son goût et à son expérience, et ceci ne peut s’apprendre que « sur le terrain ».

Un costume trois-pièce possède d’indéniables qualités amincissantes : le gilet tend en effet à affiner la taille en « pincant » la silhouette.

Pour ce qui est des costumes droits et croisés, tout dépend de la position des boutons – placés bas, ils allongeront le torse, au détriment des jambes… bref, cela dépend, encore une fois, de votre morphologie. Amusez-vous, faites des essais et je vous promet que vous finirez par trouver le(s) style(s) qui vous convient le mieux.

 

12. Privilégiez les revers larges

arnold1 (1)

Voilà enfin un sujet sur lequel les hommes forts ont l’avantage sur les hommes fins ! Les revers généreux sont les meilleurs amis de l’homme souffrant d’embonpoint car ils rendront très bien sur une poitrine volumineuse (au contraire des petits revers qui feront ridicules).

Un dernier conseil : Tenez-vous droit !

Vous l’avez entendu répété, par vos parents, par vos grands-parents… mais avez-vous écouté ?

Beaucoup prétendent que le simple fait de se tenir droit permet de faire disparaitre plusieurs kilos de votre ventre, du moins, en apparence. Essayez d’y penser : quand vous conduisez votre voiture, quand vous êtes assis dans le métro… contractez vos abdominaux (c’est l’une des techniques plébiscitées par les adeptes du Pilates, qui aide, en sus, à lutter contre le mal de dos), et imaginez que vous êtes en train de maintenir un livre en équilibre sur votre crâne. Essayez de vous y tenir, et vous finirez par sentir une vraie différence.

J’écris sur l’élégance masculine depuis maintenant bientôt cinq ans, et le conseil le plus important que j’ai appris durant toutes ces années est le suivant : accordez juste un tout petit peu plus de temps chaque jour à la manière dont vous vous présentez à autrui.

Un petit effort quotidien supplémentaire peut en effet vous mener très loin dans votre quête d’élégance personnelle, mais aussi dans votre vie en général.

Et si ce n’est pas déjà le cas, essayez de gardez ce principe en tête car le jeu en vaut vraiment la chandelle.

— — —

Sources et inspirations:

TheFattorialist.tumblr.com

Rugged Old Salt – ethandesu.com

Reader question: How Should a Fat Man Wear His Trousers? slate.com

Photo d’ouverture : © Blog Trashness