Etudes et variations pour la poche seule

Hugo JACOMET

Etudes et variations pour la poche seule

Gentlemen,

voici, après les variations sur le cran aigu, une nouvelle excellente contribution de notre ami Paul Grassart (Site : Paul Grassart Tailleur), consacrée aujourd’hui à la poche de costume. Un autre élément-clé dont le positionnement peut avoir un réel impact sur l’équilibre global d’une silhouette.

Etudes et variations pour la poche seule

par Paul Grassart

Après notre étude des variations possibles du cran aigu, et avant une future étude des autres crans, voici une petite exploration de l’influence des poches côté sur la silhouette générale.

Là encore, le principe est de ne modifier qu’un seul paramètre à la fois, et bien entendu seules les poches sont modifiées, le reste du costume étant conservé strictement identique.

Les paramètres sur lesquels jouer concernant les poches côté sont moins nombreux :

  • la hauteur de la poche
  • la largeur du revers
  • l’angle de la poche

Pour entamer cette exploration, je vous propose de partir du modèle suivant, un costume droit, un bouton, à cran droit et poches droites à hauteur « moyenne ».


Première variation, jouer sur la hauteur du rabat.


Deuxième variation : la hauteur de la poche.


Troisième variation : l’angle de la poche. Nous avions jusqu’ici conservé des poches droites (parallèles au bas de la veste), je vous propose de comparer l’effet produit avec celui d’une poche en biais.


Bien entendu, les mêmes variations de hauteur et de largeur de rabat sont possibles sur la poche en biais.


Enfin, une alternative plus décontractée sera l’adoption de la poche plaquée. Là encore, l’étendue des possibilités est très vaste, puisque c’est toute la forme de la poche qui peut être travaillée, ainsi que la présence d’un rabat, voire (ce qui n’est pas représenté sur le dessin ci-dessous), l’ajout d’un soufflet (type veste de chasse) ou d’un pli au milieu de la poche (pli creux, pli Watteau…). Les possibilités sont extrêmement vastes !


Bien entendu, la poche n’est pas un élément isolé de la veste. Il faut la mettre en relation avec le buste, et notamment les revers, mais surtout, avec le boutonnage… Tiens, encore un élément de style où les variantes sont très importantes : nombre de boutons, hauteur du boutonnage principale, écartement des boutons…

Paul Grassart