Le retour du chapeau : choisissez le vôtre

Sonya Glyn NICHOLSON

Le retour du chapeau : choisissez le vôtre

Un véritable raz-de-marée de chapeaux Panama s’est abattu sur le Pitti Uomo cette année !

Les couvre-chefs étaient légion, aussi bien sur les têtes des amateurs de style classique que sur celles des fashionistas qui cherchaient tout à la fois à se protéger du chaud soleil du Pitti, mais également à donner un petit (gros ?) coup de fouet à leur prestance car il faut bien l’avouer, un beau chapeau, ça a vraiment de la gueule.

L’on peut avancer sans trop prendre de risque l’idée que l’invention du chapeau répondait jadis à des besoins purement pratiques : se protéger de la pluie, du soleil ou des dangers, dans le cas de chapeaux de protection. Plus tard, le chapeau prit une dimension cérémonielle – des casquettes d’apparat pour les militaires aux couvre-chefs élaborés pour les différents clergés, le chapeau devint un symbole de statut dans la société.

De nos jours, porter un chapeau répond toujours à des besoins pratiques (pluie, soleil) mais est aussi devenu, le plus souvent, un choix stylistique personnel. Car porter un chapeau est vraiment devenu cool ces derniers temps…

Nous avons relevé ci-dessous les huit types de chapeaux qui dominent depuis quelques temps la scène du style masculin occidental.

Savez-vous les nommer ?

1.

fray hat

2.

panama

3.

Steven-Onoja-Melodie-Jeng-2 porkpie hat

4.

boater hat

5.

fedora

6.

DavidGandy top hat

7.

bowler-hat-stance-street-fashion-menswear

8.

Don-Draper-in-Hat trilby

  1. Le Homburg
  2. Le Panama
  3. Le Pork Pie
  4. Le Canotier
  5. Le Fedora
  6. Le Haut-de-forme
  7. Le Melon
  8. Le Trilby

Quelques fondamentaux et quelques anecdotes

La partie creuse située au dessus de votre chapeau (appelée la “couronne”, the “crown” en anglais) est bosselée de différentes façons selon le style de votre chapeau.

Voyez ci-dessous une formidable infographie qui explique tout :

crowns

 

1. Le Homburg

homburg

*Le Homburg est un chapeau en feutre aux bords rigides légèrement relevés (“kettle curl” en anglais) et doté d’une ganse. A noter que la “couronne” du Homburg présente toujours ce creux distinctif que les anglais appellent “gutter crown”, littéralement une “gouttière”.

*Ce chapeau fut popularisé par le roi Edward VII, après une visite à Bad Homburg en Allemagne (Hesse) – d’où la forme est originaire.

*Le Homburg est également appelé the Eden sur Savile Row, en référence à Anthony Eden (le successeur de Winston Churchill au poste de Premier Ministre du Royaume-Uni), qui ne jurait que par le Homburg dans les années trente.

*Dwight Eisenhower décida de mettre fin à la tradition qui exigeait le port d’un haut-de-forme lors de la cérémonie d’investiture à la présidence des États-Unis, au profit du Homburg. Selon la légende, ce chapeau baptisé “international hat” (chapeau international) nécessita trois mois de travail et la participation de dix chapeliers de dix pays différents.

 

2. Le Panama

 

Brent Black Panama

*Le Panama est chapeau de couleur blanche ou claire, fait de paille de palmier Toquilla et originaire d’Équateur. Le Panama présente toujours ce bord large très caractéristique. La couronne n’est pas nécessairement pincée, et le design des bords peut varier beaucoup d’un fabriquant à l’autre, de même que l’utilisation de rubans et de ganses.

*Appelé “Panama” depuis les années 1830, le chapeau est en réalité produit en Equateur depuis le 17ème siècle. Le processus de fabrication artisanal traditionnel du Panama est entré officiellement au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO en 2012.

*Souvent associé aux stations balnéaires et aux températures tropicales, le Panama est un chapeau connu pour sa légèreté et ses qualités de “respiration”. Il est le compagnon idéal d’un costume d’été en lin ou en laine/lin/soie.

*Les mineurs californiens adoptèrent le Panama dans les années 1800. Lors d’une visite du canal éponyme en 1904, le président des États-Unis Theodore Roosevelt fut photographié un Panama sur la tête. Peu après Hollywood l’adopta, et de nombreuses vedettes de l’époque se mirent à porter le Panama à l’écran – résultant en un bond de popularité incroyable du modèle aux Etats-Unis.

 

3. Le Pork Pie

porkpie2

*Ainsi baptisé pour sa ressemblance avec la tourte au porc britannique, le Pork Pie est un petit chapeau arrondi avec ruban et bords retroussés. La couronne est généralement plate ou très légèrement bombée et présente une petite rigole autour de son périmètre.

*Le modèle fut d’abord adopté par les femmes dans une version plus plate entre les années 1830 et 1860. Mais c’est au début du 20ème siècle que le légendaire Buster Keaton popularise le Pork Pie dans sa forme masculine. Selon la légende l’acteur aurait possédé plus de 1000 chapeaux au cours de son existence !

*Une version un peu plus large du chapeau devint très populaire durant la Grande Dépression, particulièrement dans le milieu des musiciens de jazz. Dans les années 1940, le Pork Pie devint l’un des couvre-chefs symboles de la culture Afro-Américaine.

*Le personnage de “Jimmy Popeye Doyle” interprété par Gene Hackman dans le film French Connection est l’une des sources de la résurgence du Pork Pie dans les années 1970.

 

4. Le Canotier

christie boater 2

*Le célèbre Canotier est un chapeau de paille rigide à couronne et bords plats orné d’un ruban en grosgrain.

*Jadis très populaire parmi les amateurs de canotage, parmi les marins et parmi les quartets vocaux de type Barber Shop, le Canotier effectue actuellement un joli “come-back” car il se marie particulièrement bien avec un costume d’été.

maurice-chevalier canotier

*Charlie Chaplin, Buster Keaton et Harold Lloyd étaient tous de grands amateurs de Canotiers dans les années 1920. En France, Maurice Chevalier fut l’un de ses fervents promoteurs (voir l’image ci-dessus).

 

5. Le Fedora

fedora2

*Le modèle le plus courant du Fedora est celui en feutre à bords larges et à couronne creusée. Le “pincement” sur les deux bords de la calotte est très caractéristique du Fedora.

*La couronne du Fedora peut être de nombreux styles et de formes différents (diamant, goutte d’eau). De la même manière, une immense variété de finitions (en matière de rubans notamment) existent pour ce modèle particulièrement adaptable.

*”Fedora” est le nom d’une pièce de théâtre de 1882, avec Sarah Bernhardt, qui y portait le futur chapeau éponyme. Le Fedora fut par la suite adopté par les gangsters américains ainsi que par la communauté juive orthodoxe au début du 20ème siècle, puis par le Prince Edward VII en 1924. Le Fedora fut ensuite excessivement populaire jusque dans les années 60.

*Le Fedora connut lui aussi son “revival” à la sortie d’Indiana Jones (Les Aventuriers de l’Arche Perdue) en 1981.

 

6. Le Haut-de-Forme

top-hats

*Un chapeau haut de forme, comme son nom l’indique est un chapeau haut,  à couronne plate et à bords larges, fait à l’origine de fourrure de castor feutrée, puis de soie, puis de fourrure artificielle de nos jours. En cas de forte chaleur, il est possible de couvrir une partie du chapeau de toile cirée.

*Porté à l’origine entre la moitié et la fin du 18ème siècle, le haut-de-forme est devenu une rareté un peu surannée après la Seconde Guerre Mondiale – quoiqu’il soit toujours porté de nos jours lors d’occasions particulièrement formelles, le plus souvent au Royaume Uni.

*Souvent associé à la classe supérieure, quoiqu’il fût en réalité porté par tout le monde, le haut-de-forme est généralement associé aux costumes white-tie, aux morning suits et autres habits formels pour diverses occasions bien précises, comme par exemple :

  • Les courses de chevaux les plus prestigieuses (comme le Royal Ascot)
  • Les mariages
  • Les obsèques nationales
  • Les grands événements diplomatiques (avant la Seconde Guerre Mondiale)

Certains uniformes de policiers et de facteurs dans les années 1800 comportaient un haut-de-forme pour l’aspect autoritaire qu’il dégageait.

*La version la plus extrême du haut-de-forme est celle qui fut rendue célèbre par Abraham Lincoln – dont le calot ressemblait plus à une cheminée industrielle qu’à un chapeau. La rumeur voudrait que le président Américain ait pour habitude d’y stocker des lettres importantes.

 

7. Le Chapeau Melon

Black-bowler-hat-006

*Le Melon est un chapeau rigide et, par définition, bombé, aux bords étroits avec ou sans ganse.

*L’invention du chapeau Melon serait à attribuer au frère du Second Comte de Leicester, Edward Coke, aux alentours de l’an 1849. Selon la légende, Edward approuva la forme définitive du chapeau après l’avoir placé sur le sol et après avoir marché dessus à deux reprises pour en vérifier la solidité.

*Le fabricant historique du chapeau Melon, Lock & Company, surnommait le Melon “the Coke Hat” (prononcez “cook”) en l’honneur de son inventeur.

*Oubliez toutes vos idées préconçues sur les chapeaux de cowboys et autres Sombreros… le chapeau Melon fût le chapeau le plus populaire du Far-West !

Les cowboys et les cheminots préféraient en effet le Melon aux autres formes de chapeaux pour sa capacité à rester fermement ancré sur la tête de son porteur, même en cas de vents forts… comme le vent qui souffle lorsque l’on passe la tête par la fenêtre d’un train en marche.

Butch Cassidy et Billy the Kid portaient tous les deux des chapeaux Melon.

 

8. Le Trilby

trilby

*Un chapeau à bords étroits, fait de poils de lapin, de tweed, de paille ou de laine, pincé sur les des deux bords avec une couronne à gouttière. L’avant du Tribly plonge toujours vers l’avant, tandis que l’arrière rebique. Le Tribly est communément porté avec un ruban et une plume.

*En 1894, le Trilby (probablement un dérivé du chapeau tyrolien traditionnel), fut utilisé dans une illustration du roman “Trilby” par George du Maurier. Le roman devint un best-seller international. Le nom de l’héroïne ? Trilby évidemment !

*Le Trilby souffre d’une réputation légèrement controversée. Certains n’y voient en effet qu’un bâtard mal proportionné du Fedora, tandis que d’autres y voient une belle version moderne du chapeau de nos aïeux.