Proportions & morphologie : physique athlétique

Hugo JACOMET

Proportions & morphologie : physique athlétique

Tiré des travaux d’Alan Flusser, auteur de Dressing the Man

MAITRISER LES PROPORTIONS : LES HOMMES AU PHYSIQUE ATHLETIQUE

Un homme possédant un physique de type « athlétique » est défini, dans l’industrie de la mode masculine, comme un homme dont la poitrine mesure en largeur au minimum 20 cm de plus que sa taille. Avec un torse formant un V aussi exagéré, le but sera alors de forger une relation plus harmonieuse en gommant les disproportions entre un haut du corps très sculptural et un bas du corps plus « normal », sans pour autant renoncer à valoriser cette image athlétique. Pas si simple donc…

Commençons par le haut du corps : des épaules larges et une poitrine épaisse plaident d’emblée pour des épaules de veste les plus naturelles et les plus « soft » possibles, sans aucun padding.

La longueur de la veste est un élément particulièrement critique et complexe à ajuster sur ce type de physique.  En effet, il s’agira de la faire suffisamment longue pour contre-balancer la largeur des épaules, tout en ne la faisant pas trop longue afin de ne pas briser la ligne des jambes… Donc, qu’il s’agisse de Mesure ou de PAP (avec un retoucheur de bon niveau), ce point crucial sera à étudier au cas par cas.

Les vestes droites à 2 boutons avec des revers généreux et des crans positionnés assez haut permettront d’adoucir agréablement la largeur des épaules.

Dans le même ordre d’idée consistant à ne pas exagérer un haut du corps déjà très large, les hommes athlétiques devraient également éviter de trop marquer leur taille (fine) par un ajustement exagéré. Ainsi leurs vestes devraient proposer un « tombé » simple et un ajustement raisonnable au niveau de la taille.

Les vestes devraient être aussi simples que possible et ne pas proposer trop de détails venant parasiter les lignes verticales. Toutefois les poches à rabat peuvent être une bonne option, car en ajoutant un peu d’épaisseur au niveau des hanches, elles améliorent l’équilibre « épaules-hanches ».

Les pantalons pour les hommes athlétiques devraient être coupés de manière assez ample (ou, en tous cas, pas trop ajustés) et portés à la taille naturelle – voire même le plus haut possible dans le cas de physique très musclés – afin de remplir harmonieusement l’espace quasi-inévitable sur la partie basse de la veste (du à la différence importante  « épaules-taille »). Ce positionnement très haut du pantalon améliorera en outre la longueur de la ligne des jambes. Les bas de pantalons devraient être portés avec revers et casser gentiment sur les souliers. Des souliers pas trop fins ajoutés à des revers de bas de pantalon généreux aideront en effet à adoucir l’effet de pyramide inversée de ce type de physique.

Les motifs à rayures, à chevrons ou même à fenêtres carreaux (plus longues que larges) sont très conseillés pour ce type de morphologie.

Cet article marque la fin de la série sur les proportions. La prochaine série sera consacrée au sujet – passionnant et épineux – de l’ajustement des vêtements (the « fit »).

Stay well (dressed), HUGO