Traduction Intégrale du chapitre 8 de « The Suit »

Hugo JACOMET

Traduction Intégrale du chapitre 8 de « The Suit »

Gentlemen,

voici la traduction intégrale du chapitre 8 de « The Suit » intitulé  « comment les hommes présentant un excès d’embonpoint devraient minimiser leur apparence ». En gros comment s’y prendre avec l’excès de corpulence et les poignées d’amour. A consommer… sans modération !

Enjoy and Stay Well, HUGO

Comment les hommes présentant un excès d’embonpoint devraient minimiser leur apparence

«S’agissant des corps plus amples que la moyenne, il existe trois façons de minimiser leur apparence : Primo, faire un régime. Secundo, faire de l’exercice. Tertio : s’habiller dans des couleurs sombres, des coupes assez amples, des couleurs unies ou des fines rayures, des vestes sans fente et des costumes droits à deux boutons. Ce type de vêtements n’attirant l’attention ni sur les lignes horizontales ni sur la corpulence (tout en se posant en douceur sur les formes) ils vous permettront d’éviter le look de la « saucisse farcie »…

Les principes aidant les personnes « enveloppées » à se vêtir au mieux sont en grande partie les mêmes que ceux aidant les hommes de petite taille à paraître plus grands. En effet, mettre l’emphase sur la hauteur permet de masquer l’épaisseur. Les seules exceptions concernent les cols de chemises et la taille. Les cols longs et anguleux compensent en effet avantageusement les visages ronds. Et si les vestes cintrées à la taille sont favorables à tous les hommes, elles sont une malédiction pour les hommes forts. La majorité des hommes ayant les épaules plus larges que la taille, les vestes cintrées à la taille leur permettent d’allonger leur silhouette. Mais l’inverse est vrai pour l’homme de forte corpulence : les vestes cintrées à la taille (donc moins larges que les épaules) attirent l’attention uniquement sur la corpulence. La raison en est simple : étant plus large à la taille qu’aux épaules, une veste cintrée lui créera des tiraillements, des pincements et des baillements autour de la taille. Et comme rien n’est pire que cela, il lui faudra faire très attention à ce que non seulement sa veste, mais aussi tous ses vêtements soient coupés suffisamment généreusement pour tomber en douceur sans le moindre tiraillement et sans toucher son ventre, ses hanches ou ses fesses.

La seule exception consisterait à porter une veste avec les épaules suffisamment construites vers l’extérieur afin de contrebalancer la largeur de ses hanches, en faisant attention cependant à ce que cela ne submerge pas son visage ou à ce que la partie supérieure des manches ne s’effondre pas vers l’intérieur. Ainsi une légère diminution visuelle de sa taille améliorera ses proportions.

Les vestes à trois boutons devraient être évitées, surtout celles dont le bouton supérieur est actif, car celles-ci le feront paraître très engoncé. Les pantalons devraient être portés à la taille naturelle, à la fois pour recouvrir le ventre et pour allonger la ligne des jambes, et devraient posséder des pinces « intérieures » ou « Anglaises » : deux de chaque coté de la braguette, tournées vers l’intérieur. Ces pinces sont le meilleur moyen de masquer l’embonpoint, surtout de profil (d’où le ventre apparaît le plus proéminent) et permettent aux jambes du pantalon de tomber directement de la ceinture aux pieds, là où des jambes de pantalon trop serrées attireraient l’attention sur la grosse masse au dessus d’elles, le faisant ressembler à Humpty Dumpty.

En ce qui concerne la question de savoir si les vestes croisées avantagent ou pénalisent les hommes forts, les avis divergent tellement que vous ne trouverez pas deux auteurs disant la même chose. Pour certains elles doivent être purement et simplement proscrites. Pour certains autres elles peuvent être portées, mais seulement de certaines façons. Pour d’autres enfin, elles sont une aubaine dans tous les cas.

Pour ma part je pense qu’elles devraient être globalement évitées, car le surplus de tissu et la position de ses boutons mettent l’accent sur la largeur au détriment de la hauteur. Et si quelqu’un m’objectait que tant que les revers roulés sont longs, cette solution est bonne, car les longs revers de veste accentuent l’impression de hauteur, je répondrais que l’illusion de largeur créée par les revers en pointe et la double rangée de boutons annihilent cette solution. Et si d’autres continuent à m’objecter que le surplus de tissu est utile pour masquer la bedaine, je leur répondrais que pour masquer les poignées d’amour, il n’y a pas de meilleure option qu’un gilet droit, porté sous une veste non boutonnée. Cette option présentant visuellement les trois lignes verticales dont l’homme fort à le plus besoin.

En vérité il n’existe pas de meilleure façon de minimiser son embonpoint que celle consistant à combiner judicieusement exercice physique et culture vestimentaire. Et si quelqu’un succombe à la boulimie et à la fainéantise sans les combattre, il peut s’attendre à en subir les effets néfastes sur sa silhouette. Cependant lorsque l’on possède un corps habitué à l’embonpoint et qu’il y a peu d’espoir de le voir changer un jour, il est en effet utile de s’habiller en respectant les règles décrites ci-dessus.

Nous devrions également nous inspirer des femmes qui s’habillent si souvent en couleurs sombres unies, car elles savent que bien que ces couleurs ne les feront pas paraître plus fines, au moins elles leurs éviteront à coup sûr de ne pas paraître plus fortes, ce qui serait surement le cas avec des vêtements à gros motifs, à couleurs vives et à surplus de tissu.

Bien suivies, ces règles peuvent véritablement aider l’homme fort à paraître moins gros, comme Tom Wolfe l’écrit à propos de l’un de ses personnages : « Ses bajoues rasées de près jaillissaient d’une chemise blanche chatoyante en coton Sea Island . Un très beau costume gris en laine peignée recouvrait chaque millimètre de son corps généreux sans faire le moindre pli. Il portait une cravate bleu navy unie et des souliers noirs si bien coupés qu’ils faisaient paraître ses pieds plus fins. Il était tiré à quatre épingles et  beau comme un castor (sleek as a beaver, ndt). »

Mais il n’en reste pas moins vrai qu’il est beaucoup plus difficile de faire paraître un corps fort plus fin, que de faire paraître un corps maigre plus costaud. De sorte que la seule voie véritablement sûre est de le mettre au régime et de lui faire faire de l’exercice.»